Première relecture

Et voilà, j’ai enfin effectué la première relecture de ce que j’avais écrit lors du NaNo 2009, à savoir le début de Passé en otage, initialement destiné à être nouvelle, puis novella, et maintenant en passe de devenir offciellement un projet de premier roman. Je suis plutôt satisfait du résultat de ces premières pages, même si je sens trop que nombre de scènes sont trop brèves, mériteraient d’être développées pour gagner en intensité. En bref, il y a du potentiel et j’ai pleinement envie de l’exploiter ! Mais avant ça, je me verrai bien retourner faire une excursion en Noghaard, et redonner vie à Baldwulf et ses compagnons, histoire de voir où ils vont vouloir aller, à la suite de ce qui est déjà écrit…

Publicités

En coulisses

On ne peut pas dire que j’écrive en ce moment.

Bien au contraire…

On ne peut pas non plus dire que je lise en ce moment.

Bien au contraire aussi…

Certainement la raison de l’immobilisation insupportable (du moins pour moi) de ces Chroniques. Et puis, je me dis que le design actuel risque de ne pas trop cadrer avec mes textes futurs, plus orientés cuir et acier par leur mélange de fantasy et de cyberpunk. Alors, en coulisses, je commence à expérimenter diverses solutions. Certaines conservant la structure actuelle, ainsi que Dotclear pour le moteur, d’autres lorgnant du côté de WordPress et sa ribambelle de design tous plus zolis les uns que les autres.

Le mot « reloaded », adjoint au nom actuel de ce blog, commence également à faire son petit bout de chemin dans ma tête.

Et puis en même temps, je me dis que je me pose trop de questions à ce sujet (et ce n’est pas Nimwendil qui me contredira là-dessus) et que je ferais mieux de créer un peu plus et d’intellectualiser un peu moins…

Ces prochaines semaines seront déterminantes je pense pour savoir si 2010 sera une année d’écriture, ou bien une année sans…

Just have to wait and see.

Au boulot

J’ai l’impression de pas mal radoter en clamant haut et fort qu’il faut que je me remette à écrire. Mais pour le moment rien à faire. Pas de projet dans lequel j’arrive à vraiment me projeter. Une piètre tentative aujourd’hui pour débuter un texte qui au bout de cinq phrases m’a donné envie de le jeter à la corbeille. Pas que l’idée sous-jacente à la nouvelle me désintéresse, mais ce début était d’une banalité affligeante.

J’espère que le fait d’avoir un nouvel outil de travail, bien plus confortable à utiliser que mon bébé ordi (qui est extra en utilisation nomade mais qui montre quand même vite ses limites question confort en utilisation prolongée), va m’aider à me remettre en selle.

Surtout que j’ai du pain sur la planche avec Passé en otage qui reste en plan depuis bientôt trois mois et un texte pour le Collectif Hydrae qui végète également sur mon disque dur, pour se concentrer sur l’essentiel. Sans oublier l’arlésienne de ces Chroniques : la suite de la Larme Noire

Mais pour les reprendre, il faut que je me fasse la main sur un nouveau texte. Si vous avez des suggestions, des idées d’histoires que vous aimeriez que je transforme en mots, n’hésitez pas ! Regardez un peu où me voilà arrivé…

Je vais retourner faire le tour de mes divers textes inachevés, voir si un d’entre eux me stimule l’imagination. Et puis essayer d’ouvrir un bouquin pour lire un peu (parce que là aussi c’est le néant, et je pense qu’il doit y avoir un lien de causalité quelque part dans ce coin là), histoire de recharger la pile à inspiration.

Y s’passe pas grand chose ici

Et en coulisses c’est également le calme plat…

Quelques textes dans les tiroirs qui attendent toujours et encore d’être repris. Sans parler du taf en retard qui ne me laisse pas beaucoup de temps pour m’en occuper.

2010 commence donc mal côté plume, mais je m’y attendais plus ou moins.

Je crois que je vais tranquillement laisser passer ce mois de janvier souvent encombré de ce qu’on n’a pas fait en décembre, et me relancer dès février… Enfin essayer de me relancer…

2009 : pas de réel bilan

Je ne sacrifierai pas au classique bilan exhaustif des résolutions de l’an passé, parce que c’est vraiment le grand n’importe quoi au final pour tout ce qui touche à l’écriture… Hum hum…

Disons que j’ai participé à 9 AT sur les 10 planifiés, mais avec seulement deux nouveaux textes, un légèrement récrit et un autre poursuivi. Quelques Perles publiées au sein du Collectif Hydrae et 4 poèmes acceptés au cours de l’année, dont un publié sur support papier. Niveau nouvelles, c’est chou blanc en 2009. Pas une seule de rédigée en intégralité, pas une seule de retenue lors des AT. La cata !

Je me console avec une première participation au NaNoWriMo plutôt encourageante qui m’a permis de lancer mon projet 2010 en terme d’écriture : Passé en otage, texte de longueur indéterminée dans ce style cyber-fantasy que j’essaie de mettre en place.

La seule résolution que j’aie vraiment tenue, c’est de boucler Par-delà l’Océan avant la fin de l’hiver 2009. On pourrait se dire que c’est déjà pas mal.

Pour le restant, il reste du boulot pour remplir les objectifs que je m’étais fixés. Heureusement qu’au niveau perso, ça a pas mal bougé au niveau du projet de petit nid (faudra que je vous mette en ligne une ou deux photos du trou des fondations, actuellement sous la neige).

Ah si, j’oubliais, j’ai tenu la onzième résolution, imposée par Nimwendil : terminer The Liveship Traders, aka Les Aventuriers de la Mer.

Pour 2010, je ne me fixe qu’une seule résolution : écrire davantage ! Ce sera déjà bien suffisant comme défi !

NaNoWriMo 2009 : H-9

Le compte à rebours est lancé… Dans moins de 9 heures, le coup d’envoi de l’édition 2009 du NaNoWriMo sera officiellement donné.

En attendant, je patiente, je me retiens de poursuivre les quelques lignes de celle des deux nouvelles que je suis censé écrire durant le mois de novembre (un vrai défi pour moi) pour laquelle j’ai déjà un plan de bataille qui prend forme. J’ai trouvé grosso modo l’intrigue, j’ai mes personnages, leurs antagonistes, ainsi que les soutiens potentiels de chaque partie.

Pour le deuxième texte, c’est pour le moment encore un peu vague, mais j’ai réuni de la doc pour essayer de franchir l’étape initiale : avoir une intrigue. Malgré tout, j’ai deux-trois idées à approfondir à ce niveau.

Mon but ne sera pas d’atteindre les 50 000 mots (de toute façon, ça dépasserait très largement les limites fixées par les appels à textes), mais d’atteindre 100 000 caractères, espaces comprises, au minimum (environ 17 000 mots), 25 000 mots au maximum. Donc, ça veut dire entre 500 et 1 000 mots chaque jour en moyenne.

Et si j’y arrive, mon bonus sera de poursuivre le Chapitre 10 de La Larme Noire (j’en vois déjà qui salivent au fond de la salle…).

Autrement dit, un mois de novembre plutôt chargé, va falloir tenir le rythme !

NaNoWriMo 2009

Et voilà… Je tombe dedans pour l’édition 2009 du NaNoWriMo.

Le quoi ? Le National Novel Writing Month. La grand messe annuelle des auteurs amateurs ou confirmés. Le but ? Ecrire un roman (ou plutôt une novella) en un mois, soit 50 000 mots à écrire entre le 1er novembre et le 30 novembre. Un véritable marathon de l’écriture ! Tout est expliqué en détail à cette page.

Ce sera donc ma première participation. Pour moi, il est nullement question de commencer et achever un projet de roman durant cette édition 2009. Il est vrai que j’ai toujours Dulinlë dans les cartons, mais ce n’est pas ce projet qui va m’occuper. Mon but est d’écrire trois nouvelles (ce qui devrait être équivalent en quantité) durant ce délai d’un mois.

Vais-je y arriver ? Bilan au 30 novembre, minuit…

Changement de direction

Pas le choix… J’arrive à une impasse dans le texte que j’avais débuté pour l’AT Révolution. Il faut dire qu’à force de vouloir faire rentrer à tout prix mon idée dans le thème en usant d’un chausse-pied littéraire, je ne voyais plus comment concilier le fil initial de l’histoire et le cadre imposé par le thème.

Alors tant pis, je vais écrire un autre texte et je reviendrai sur celui-ci quand il y aura moins de perturbations sur la ligne inspiratrice et directrice. Ce qui me permet de revenir à ce que je sais le mieux faire (du moins est-ce ce que je souhaite croire) : écrire dans des styles différents. Je laisse de côté le projet CF pour cette nouvelle-ci, et je me dirige vraisemblablement vers l’uchronie.

Le texte temporairement abandonné, heureusement je ne l’avais pas encore trop avancé. Au moins, je suis parvenu à le lancer. Il est a priori sur les rails, mais sa suite sera différente de ce qu’elle aurait été si j’avais dû le forcer à entrer à tout prix dans la thématique révolutionnaire (même s’il ne s’en éloignera pas tant que ça).

Parallèlement, c’est l’AT sur l’Egypte de Piments & Muscade qui va également m’occuper.

Deux affaires à suivre donc !

Nourrir son inspiration en lisant par les oreilles

Combien de fois me suis-je fait la réflexion que je ne trouve que difficilement le temps de lire, quand ce n’est pas la fatigue qui l’emporte sur l’envie de me poser devant un livre ?

Combien de fois ai-je entendu cette même réflexion dans les mots d’autres personnes ?

Pourtant, la leçon n°1 que doit retenir tout apprenti-auteur, c’est que lire est important. Parce lire cultive l’imaginaire, permet de voir ce qui marche ou pas dans un récit. Alors comment se sortir de ce piège insidieux ?

Le première solution que j’avais pu trouver, c’était de combiner BD et recueils de nouvelles dans mes lectures (à ce sujet, je ne saurais que trop vous conseiller de dévorer chaque numéro de Black Mamba, un fanzine orienté pulp, ou encore Ananké, orienté polar, qui proposent justement des nouvelles et des BD dans tous leurs numéros, avec bien entendu la qualité au rendez-vous). Mais là encore, lire une nouvelle a fini par me prendre trop de temps par rapport à la concentration que je pouvais apporter (c’est dire…).

Et puis, il y a un truc hyper chronophage qui me prend une bonne heure quotidiennement : aller bosser en voiture.

Je me suis dit, pourquoi ne pas occuper ce temps à écouter de nouvelles audios ? Et c’est là qu’intervient l’objet central de mon propos, l’excellent podcast Utopod ! J’ai déjà évoqué ce podcast qui diffuse des nouvelles de SF, fantastique et fantasy, au rythme d’une nouvelle par mois. L’initiative est, à ma connaissance, unique sur notre territoire, et peut-être sur toute la littérature SFFF francophone (si vous en connaissez d’autres, je suis preneur).

Depuis la semaine passée, j’ai laissé de côté ma réticence initial à graver ces nouvelles originellement en MP3 sur des CD audios classiques (parce sur un CD, je ne peux du coup mettre que deux voire trois nouvelles, c’est ça de ne pas avoir d’autoradio MP3…). Et chacun de mes trajets est désormais agrémenté de la lecture d’un texte de littérature de genre. Le résultat est génial !

Parmi mes coups de cœur, j’avais déjà évoqué précédemment L’Île Close, formidable réécriture du mythe arthurien par l’excellent Lionel Davoust. Je peux rajouter à la liste Rêve de Cendre, de Mélanie Fazi, sublime nouvelle, empreinte d’une sombre sensualité. J’ai beaucoup aimé également l’épisode spécial Lovecraft, présentant six textes inédits écrits à partir de six notes du Livre de Raison rédigé par HPL.

Vous l’aurez compris, je n’avais plus autant lu depuis longtemps. D’autres podcasts, de littérature plus généraliste, existent, comme Littérature Audio.com, dont j’avais déjà parlé ici.

Maintenant plus d’excuse pour nourrir mon imagination à l’aide de lectures !

Et pour vous, aucune excuse non plus, allez de ce pas vous abonner chez Utopod pour être alertés des nouvelles publications, et pour découvrir les anciennes !