Nocturne #1 : Encre et ténèbres

Juste une brève note pour signaler la parution du premier numéro de Nocturne : Les Charmes de l’Effroi, fanzine d’horreur qui connait sa résurrection (Herbert West ne doit pas être très loin…). On y trouvera notamment une nouvelle inédite de Syven, se déroulant dans l’univers d’Au Sortir de l’Ombre !

nocturne01.jpg

Chambre close, noirceur à peine percée d’un rai de lumière qui filtre par une lucarne. Vous êtes dans la pièce d’un sous-sol. Vous venez de vous réveiller et vous êtes déboussolé. Cette douleur qui vrille votre crâne ? Vous a-t-on assommé ? Cette douleur dans le cou, ces blessures que vous y palpez, sont-ce des morsures ? Vous tâtonnez autour de vous, mû par une panique soudaine : vous êtes en danger, il faut sortir d’ici, où est la porte ? Vous sentez le bord d’une table et vous y agrippez malgré le liquide poisseux et chaud, à l’odeur métallique, sous vos doigts. Des bêtes rampent et trottinent autour de vous, frôlant vos jambes. Vous vous immobilisez pour calmer votre cour qui menace de rompre votre cage thoracique. Ce bruit que vous percevez enfin. Une respiration ? Vous n’êtes pas seul ! Bienvenue dans l’antre du fanzine de l’horreur. Dans cette pièce sombre, dans ce monde où les ténèbres règnent en maîtresse, venez nous éclairer de votre luxuriante plume et nous révéler une facette supplémentaire de Nocturne !

A commander, par exemple, sur le site d’Amazon !

Publicités

Février 2011 : demandez le programme

Côté écriture :

  • Premier jet pour Toile et Démence (AT Nocturne)
  • Réflexion pour les Celtes dans l’Espace (AT Collectif Hydrae)

Côté corrections :

  • Travail avec Anthony Boulanger sur un de ses romans
  • Travail avec Didier Bretin sur une de ses nouvelles

3 ATs pour le fanzine Nocturne

Je fais suivre les trois appels à textes en cours pour le fanzine Nocturne, LE fanzine de l’Horreur :

AT 18 : « Encre et Ténèbres »

Les larmes du démon brûlent toujours l’âme du poète, qui de sa plume enchanteresse, exhibe ce mal sur un parchemin ardent. L’encre en est la matière, les ténèbres en sont l’inspiration. 
N’avez-vous jamais sondé plus profondément ce marasme noirâtre, aperçu l’infâme portail qui vous mène vers des mondes inférieurs ? N’avez-vous jamais cauchemardé de monstres sordides jaillissant de grossières formules ésotériques ? Laissez libre cours à votre imagination et faites de ces deux termes une sulfureuse alchimie !
Que l’encre engendre l’horreur ! Que les ténèbres encensent vos écrits !

Support de publication: Format papier

Date limite de soumission : 30 novembre 2010 à 23h59.

Genre : Horreur, épouvante.

Nombre de signes (espaces compris) : minimum 5000, maximum 13000 (+/- 5%).

Manuscrit à envoyer via le formulaire de soumission

 

AT 19 : « Toiles et Démence »

La folie se soustrait de sa conscience animale et l’incite à tisser ses funestes fils dans le vide spectral de la nuit. La toile en est le fruit, la démence en est le trouble.
N’avez-vous jamais observé cette toile de maître, vous meurtrissant, de part son exécrable perfection, jusqu’au plus profond de votre âme ? N’avez-vous jamais succombé à l’horreur qui, perfidement, s’affirme sur le web ? Laissez libre cours à votre imagination et faites de ces deux termes un tableau cramoisi !

Que les toiles embaument l’horreur ! Que la démence écorche vos écrits !

Support de publication: Format papier

Date limite de soumission : 31 Mars 2011, à 23h59

Genre : fantastique, horreur, épouvante

Nombre de signes (espaces compris) : minimum 5000, maximum 13000 (+/- 5%)

Manuscrit à envoyer via le formulaire de soumission

 

Projet d’écriture : « les chroniques de Lili »

« Je m’appelle Lili, j’ai 10 ans. Je suis une petite fille blonde et gentillette, aux yeux bleus, qui adore rire et s’amuser. Je vis dans une grande maison lumineuse, avec mon papa et ma maman chérie. Ma tendre maman avec qui je veux me marier quand je serai plus grande ! J’adore le chocolat, et les bonbons qui collent aux dents. Faire de la corde à sauter avec mes copines pendant la récréation, jouer, dans ma chambre, avec mes poupées et les faire parler surtout ! Quand il fait beau, j’aime bien sortir dans la grande cour de la maison, regarder les arbres et les fleurs. »

Qu’est-ce que le projet « les chroniques de Lili » ?
Il s’agit d’un projet d’écriture qui s’articule sur plusieurs épisodes. Un épisode étant traité par numéro, nous aurons donc quatre épisodes

Le retour de Saint Romain

Visite attendue que celle des forains qui s’installent à Rouen chaque année, sur le quai rive gauche de la Seine. La Foire a ouvert ses portes vendredi et restera jusqu’au dimanche 22 novembre pour l’émerveillement des petits et des grands !

Une nouvelle attraction non seulement fort esthétique, mais également à grand potentiel, il faudra qu’on la teste avec Dame Winifred lors d’une prochaine balade.

Et puis mon défi personnel de l’année sera de trouver le moyen de vaincre l’hydre qui s’est discrètement dissimulée au milieu des attractions…

Les Nuits Impressionnistes à Rouen : Retour en vidéo !

Retour sur ce que j’annonçais hier en commentaire.

Voici deux vidéos filmées avec mon téléphone (d’où leur qualité un peu moyenne) lors de mon premier passage aux Nuits Impressionnistes. La solution pour les diffuser est simple : création d’un compte chez YouTube. En attendant de pouvoir les lire directement sur le blog sans passer par un média externe…

Ces deux vidéos ont été capturées sur la façade du Musée des Beaux Arts.

Les Nuits Impressionnistes 2009 (Rouen)
Les Nuits Impressionnistes 2009 (Rouen)

Les Nuits Impressionnistes sont une création de Skertzò – Hélène Richard et Jean-Michel Quesne. Cette vidéo est diffusée avec leur aimable autorisation.

Spectacle gratuit à contempler avec émerveillement tous les soirs jusqu’au 19 septembre, en juillet de 23 heures à minuit, en août de 22 h 30 à 23 h 30, en septembre de 22 heures à 23 heures à la cathédrale, place de Cathédrale, et au musée des Beaux-Arts, esplanade Marcel-Duchamp, à Rouen.

Les Nuits Impressionnistes à Rouen

Les scénographes de Skertzò sont de retour à Rouen avec un tout nouveau spectacle, après le célèbre La Cathédrale de Monet aux Pixels, projeté chaque été sur la Cathédrale depuis 2004.

Cette année, place à un diptyque, partagé entre la Cathédrale (photo ci-dessus) et le Musée des Beaux-Arts. Nom de ce nouveau spectacle nocturne, en sons et lumières : Les Nuits Impressionnistes.

Une réalisation dynamique, surtout pour la partie associée au Musée. Les toiles abritées en ses murs y sont décomposées, recomposées, disséquées.

Exposées avec un regard neuf.

Le résultat est surprenant.

La Cathédrale a droit à de nouveaux tableaux, jouant sur la mise en valeur de ses volumes, révélant ses moindres détails.

Ces deux spectacles qui illuminent deux hauts lieux rouennais à la nuit tombée sont un préambule au festival Normandie Impressionniste qui se dévoilera en 2010 sur l’ensemble de la région.

Vous êtes sur Rouen ou avez l’occasion de vous y rendre ? N’hésitez pas un seul instant à contempler ces toiles de lumières.

Tous les soirs jusqu’au 19 septembre, en juillet de 23 heures à minuit, en août de 22 h 30 à 23 h 30, en septembre de 22 heures à 23 heures à la cathédrale, place de Cathédrale, au musée des Beaux-Arts, esplanade Marcel-Duchamp,