Un printemps au cœur de la SF

Évolution des goûts, recherche de renouveau dans les lectures, la fantasy n’a plus trop mes faveurs dernièrement. Je m’en étais rendu compte lors de mes derniers achats d’ebooks, par exemple pendant la dernière opération de Bragelonne, les synopsis des sagas de fantasy que je n’avais pas entamées ne me disaient trop rien, j’étais plutôt reparti avec du fantastique et de la SF. Cela a nécessairement des répercussions sur mes projets de (ré)écriture, mais ça ce sera pour une autre bafouille.

Le titre de l’article l’annonce déjà, c’est la SF qui m’attire davantage en ce moment. Alors je me suis préparé un petit programme de lecture pour ce printemps 2019.

Des romans, des nouvelles…

On va retrouver ici certains titres que je devais déjà lire l’été dernier, et pour lesquels les raisons de me plonger dedans n’ont pas changé.

Il y a aussi deux nouveaux avec Le problème à trois corps, qui rien que par son titre me faisait de l’œil depuis pas mal de temps déjà, ainsi que le recueil de nouvelles d’Alain Damasio.

 

…et de la bande dessinée

Et il y aura aussi de la BD dans la liste, avec le Shangri-La de Mathieu Bablet, le tome 3 d’Universal War 2, le tome 1 de Colonisation (que j’avais gagné lors de sa sortie), et du Star Wars. Je vais reprendre Le Cycle de Thrawn là où je l’avais laissé : à la fin de L’Héritier de l’Empire (comme les romans en fait, le manque de temps tout ça…). Et maintenant que la revue kiosque passe à un rythme mensuel, je vais tenter de rattraper mon retard pour être à jour des prochaines parutions.

 

 

Est-ce que j’écrirai des articles de retour de lectures ? Pourquoi pas, ça fait longtemps que je ne m’y suis plus collé et ça apporterait un peu de contenu à ce blog beaucoup trop souvent déserté par son auteur.

Dernières acquisitions #9

J’hallucine un peu en voyant le temps passé. Un an et demi déjà que je n’ai plus parler de mes trouvailles en matière de LDVELH. Une éternité à l’échelle de la vie d’un blog. Du coup, je ne vais pas pouvoir retrouver l’intégralité de ce que j’ai pu glaner depuis, mais en me focalisant sur les derniers mois, je devrais trouver largement de quoi faire. Il y a à la fois du neuf et de l’occasion dans tout ça.

trouvailles002 (2)

Je vais débuter par mon coup de cœur de l’année 2015 : les BD dont Vous êtes le Héros publiées aux éditions Makaka. Une super découverte pour un format tout à fait adapté aux aventures interactives. Ici, les cases de chaque planche jouent le rôle des paragraphes, et les numéros à choisir sont la plupart du temps à lire dans la case elle-même. Et parfois, ils sont même plutôt bien dissimulés.

J’adore vraiment le principe. Sur les quatre que ma Douce et Tendre m’a offertes au fil des occasions, j’ai pu jouer à Captive et à Loup Garou.  Le plaisir de jeu est là avec deux aventures passionnantes et bien mises en forme, chacune avec ses règles spécifiques (par exemple la gestion du temps dans Captive, qui change certains événements, ou encore l’expérience dans Loup Garou, donnant accès à de nouvelles compétences au fil de l’aventure).

Et le programme de publication pour 2016 est hyper alléchant, avec notamment un concept de city builder dans une ambiance Far West que j’ai hâte de découvrir.

Il faudrait assez rapidement que je parle plus en détail de ces deux aventures auxquelles j’ai joué , mais je ne vais pas m’avancer vu mon rythme de rédaction d’articles ces derniers mois.

trouvailles003

Mon autre grosse découverte, c’est celle de la série Fabled Lands, par Dave Morris et Jamie Thomson. Certainement l’expérience de LDVELH la plus proche du jeu de rôle, et du jeu vidéo d’aventure. Les six volumes dont je dispose correspondent chacun à une région du monde où se déroule l’aventure, avec des quêtes annexes, du leveling et une liberté de mouvement à ma connaissance unique dans les LDVELH (peut-être que la série Destiny Quest entre aussi dans cette catégorie).

Pas eu le temps de me plonger totalement dedans, seulement d’expérimenter un peu sur les deux premiers volumes, mais ça semble assez énorme !

trouvailles002 (4)

On poursuit dans la VO avec trois titres de l’excellente série Virtual Reality (Destins en VF), tous écrits par Dave Morris. J’avais déjà joué à Heart of Ice dans sa version numérique, mais celle-ci n’était pas illustrée. L’occasion s’est présentée de commander la version papier pour en disposer et rejouer à ce génial LDVELH de SF post-apocalyptique, certainement la meilleure aventure de SF que j’aie pu jouer, et un des meilleurs LDVELH qui me soit passé par les mains, tout simplement.

S’y ajoute Eye of the Dragon, un Fighting Fantasy/Défis Fantastiques que je n’avais pas encore, et dont l’édition française ne me plaisait pas trop (je ne suis pas fan des dernières éditions poche chez Folio, et je trouvais en plus que les illustrations manquaient de contraste).

IMG_9072

En dehors de Eye of the Dragon qui revient s’incruster ici (pourtant il ne traîne pas vraiment une réputation très flatteuse…), les deux autres titres sont un vrai coup de bol.  Ils proviennent du stock de Megara Entertainment qui a souffert d’une inondation.  Ils faisaient partie des exemplaires les plus abîmés par l’eau et l’éditeur les offraient à ceux qui voudraient bien les adopter. Une occasion en or pour découvrir le travail que fait Megara pour la (ré)édition de LDVELH. Quelques inédits sont déjà au catalogue et d’autres sont en préparation pour cette année. A suivre de très près (il y a notamment le tome 7 de Fabled Lands qui devraient débarquer sous peu).

IMG_8383

Tout ça, je l’ai ramené à la maison en une journée. Des titres de chez Grûnd, dont j’aime beaucoup la collection de livres jeu, qui seront un plaisir à jouer avec mon petit padawan d’ici quelques temps.

Deux « raretés » avec une BD dont Vous êtes le Héros (encore une) mettant en scène Astérix. Il en existe 4 tomes parus en 1988-89 et j’étais bien content de tomber sur celui-ci. L’autre « rareté », c’est un LDVELH adapté du dessin animé Le Sourire du Dragon. dessin animé lui-même adapté de Donjons et Dragons par… Gary Gigax himself (mais ce n’est pas lui qui est aux commandes des LDVELH) !

De la chance aussi en trouvant deux des grands formats publiés par Gallimard ces dernières années, et pas n’importe lesquels puisque ce sont les deux publications récentes en Défis Fantastiques que j’ai le plus aimé jouer en VO : La Nuit du Loup-Garou et La Nuit du Nécromancien.

S’ajoute enfin la version Folio Junior Edition Spéciale de  Le Sorcier de la Montagne de Feu que je cherchais depuis pas mal de temps.

trouvailles001

Là ce sont vraiment les trouvailles les plus récentes, celles dénichées ce mois-ci. Avec Les Maîtres des Ténèbres en V1, avec sa couverture excellente, bien bien bien plus attractive que celle qui nous a été proposée à partir de la V2. Enfin ! Et aussi la V1 de Le Seigneur de l’Ombre. Quelques tomes de L’Oeil Noir et, surtout, un premier titre de la série Tu es le Héros, publiée par Nathan; et justement celui qui me faisait de l’œil : celui on l’on incarne un dinosaure. Grrrroooaaarrrr !

Un dernier lot ?

butin-de-noel

Celui-ci, il m’attendait au pied du sapin après l’avoir réservé via un célèbre site de petites annonces en France. Deux éditions en meilleur état que celles que j’avais des deux tomes de la série Épouvante, une autre édition de Le Sorcier de la Montagne de Feu que je possédais auparavant mais que je ne parviens toujours pas à retrouver, et également deux titres de séries moins présentes en occasion que les classiques séries de chez Folio.

Bien sûr, il y en a beaucoup d’autres qui ont rejoint mes étagères (désormais très bien remplies) depuis septembre 2014, mais cela donne déjà un joli panorama des nouveaux arrivants.

Faudra que je sois plus régulier pour présenter mes dernières entrées à partir de maintenant, parce que je suis sûr d’avoir raté des belles trouvailles dans la liste présentée ici.

Bien sûr, cela ne fait pas avancer mes propres projets (comme le BDVELH…), mais ça fait du bien d’écrire un peu, non ?

Dragons d’un crépuscule d’automne

Le monde de Krynn est au bord du chaos, empoisonné par la peur et la paranoïa. Un mal, depuis longtemps en sommeil, s’est éveillé. Des créatures de mythes et légendes sèment la terreur dans les campagnes.

Alors que leur monde sombre dans les ténèbres, d’anciens compagnons se retrouvent. Contre toute attente, seule cette association de parias peut sauver Krynn. Mais la route sera longue, et leur amitié, cruellement mise à l’épreuve.

C’est un véritable événement pour moi que cette sortie BD de la fin de semaine ! En effet, le cycle Lancedragon est un peu le catalyseur de ma carrière d’apprenti-auteur, la première trilogie ayant définitivement scellé mon envie d’écrire. C’est suite à sa lecture que j’ai débuté mon premier roman, au titre initial de La Porte, rebaptisé plus tard L’éclat de Miriel Ithil, puis La Larme Noire.

La version roman, j’en ai déjà parlé dans cet article de septembre 2006.

C’est donc de la version BD que je vais parler, qui vient de paraître ce vendredi chez Milady Graphics.

Retrouvailles avec Raistlin, Tass, Tanis, Caramon, Flint, Tika, Fizban, Laurana, dans une adaptation graphique qui m’a plutôt bien convaincu.

J’avais peur de tomber sur un comics aux couleurs criardes, à l’image du résultat de l’adaptation des aventures de Drizzt Do’Urden, l’Elfe Noir. Il n’en est heureusement rien. Les couleurs sont dans les bons tons pour cette aventure de fantasy. Faire tenir ce premier tome en un peu moins de 200 pages a forcément nécessité de faire certaines coupes. Ainsi certaines de mes scènes favorites sont fortement raccourcies, par exemple celle de Xak Tsaroth (hum hum, on ne sent pas que ça m’a inspiré mon Xak Thaldoz…) avec l’inénarrable moment où Tass prend les commandes du faux dragon noir pour sauver ses compagnons.

Néanmoins, le style graphique est agréable, même si les visages des personnages restent assez grossiers. En même temps, ça augmente le sentiment des temps sombres qui les attendent. Dans le style, c’est finalement bien réussi. J’adore l’aspect vraiment rebutant que le dessinateur a donné à Raistlin, qui garde intacte toute son aura mystérieuse. Je déplorerai seulement un graphisme qui manque peut-être de dynamisme dans les scènes d’action. Les personnages paraissent vraiment figés, c’est un peu dommage. Les couleurs sont cependant très réussies, et pose une ambiance à laquelle on accroche totalement.

Et puis les dragons sont très réussis ! 😉

En somme, une série qui commence bien, et dont j’espère voir les tomes se succéder avec régularité pour redécouvrir ce récit fondateur de ma passion pour la fantasy (et oui, ce n’est pas le Seigneur des Anneaux qui m’a fait tombé définitivement et irrémédiablement dans la marmite, il m’a juste poussé à me pencher un peu plus par-dessus son rebord). Et puis, il y a eu pas mal de numéros du comics parus au States, ça laisse matière à espérer une longue série de lectures graphiques dans cet univers qui m’a longtemps accompagné !