Dans la forêt

Publicités

Le retour de Saint Romain

Visite attendue que celle des forains qui s’installent à Rouen chaque année, sur le quai rive gauche de la Seine. La Foire a ouvert ses portes vendredi et restera jusqu’au dimanche 22 novembre pour l’émerveillement des petits et des grands !

Une nouvelle attraction non seulement fort esthétique, mais également à grand potentiel, il faudra qu’on la teste avec Dame Winifred lors d’une prochaine balade.

Et puis mon défi personnel de l’année sera de trouver le moyen de vaincre l’hydre qui s’est discrètement dissimulée au milieu des attractions…

De retour !

Avec des images plein la tête !

Les Chroniques vont se remettre en route petit à petit. A commencer par une prolongation du délai pour vos participations aux 4 ans du blog. On va dire jusqu’à fin septembre, histoire de vous laisser beaucoup plus de temps !

De mon côté, je n’ai rien écrit depuis un mois, si ce n’est quelques haïkus durant les premiers jours de mon séjour, histoire d’essayer de tenir un carnet de voyage. Mais bon, j’ai pas tenu la distance, l’esprit se déconnectant jour après jour pour se mettre lui aussi en vacances. Et ça fait un bien fou !

Les Nuits Impressionnistes à Rouen : Retour en vidéo !

Retour sur ce que j’annonçais hier en commentaire.

Voici deux vidéos filmées avec mon téléphone (d’où leur qualité un peu moyenne) lors de mon premier passage aux Nuits Impressionnistes. La solution pour les diffuser est simple : création d’un compte chez YouTube. En attendant de pouvoir les lire directement sur le blog sans passer par un média externe…

Ces deux vidéos ont été capturées sur la façade du Musée des Beaux Arts.

Les Nuits Impressionnistes 2009 (Rouen)
Les Nuits Impressionnistes 2009 (Rouen)

Les Nuits Impressionnistes sont une création de Skertzò – Hélène Richard et Jean-Michel Quesne. Cette vidéo est diffusée avec leur aimable autorisation.

Spectacle gratuit à contempler avec émerveillement tous les soirs jusqu’au 19 septembre, en juillet de 23 heures à minuit, en août de 22 h 30 à 23 h 30, en septembre de 22 heures à 23 heures à la cathédrale, place de Cathédrale, et au musée des Beaux-Arts, esplanade Marcel-Duchamp, à Rouen.

Les Nuits Impressionnistes à Rouen

Les scénographes de Skertzò sont de retour à Rouen avec un tout nouveau spectacle, après le célèbre La Cathédrale de Monet aux Pixels, projeté chaque été sur la Cathédrale depuis 2004.

Cette année, place à un diptyque, partagé entre la Cathédrale (photo ci-dessus) et le Musée des Beaux-Arts. Nom de ce nouveau spectacle nocturne, en sons et lumières : Les Nuits Impressionnistes.

Une réalisation dynamique, surtout pour la partie associée au Musée. Les toiles abritées en ses murs y sont décomposées, recomposées, disséquées.

Exposées avec un regard neuf.

Le résultat est surprenant.

La Cathédrale a droit à de nouveaux tableaux, jouant sur la mise en valeur de ses volumes, révélant ses moindres détails.

Ces deux spectacles qui illuminent deux hauts lieux rouennais à la nuit tombée sont un préambule au festival Normandie Impressionniste qui se dévoilera en 2010 sur l’ensemble de la région.

Vous êtes sur Rouen ou avez l’occasion de vous y rendre ? N’hésitez pas un seul instant à contempler ces toiles de lumières.

Tous les soirs jusqu’au 19 septembre, en juillet de 23 heures à minuit, en août de 22 h 30 à 23 h 30, en septembre de 22 heures à 23 heures à la cathédrale, place de Cathédrale, au musée des Beaux-Arts, esplanade Marcel-Duchamp,

Le repos du guerrier

Et voilà ! Après une année assez galère et peu propice à la créativité, les vacances sont enfin arrivées.

Certes le départ n’est pas pour demain (d’ici une quinzaine de jours a priori), mais l’arrivée ce vendredi de notre nouvelle demeure en toile laisse l’esprit vagabonder. Rêver de nature et de bains de soleil. Imaginer les pages noircies d’encre à l’air pur. Découvrir de nouveaux univers réels et fictifs, par ses propres yeux ou ceux d’autres conteurs.

On a hâte d’y être, même s’il reste à savoir où et quand nous la poserons.

L’occasion de souhaiter de bonnes vacances à ceux qui y sont déjà, et un bon courage à ceux qui n’y sont pas encore, ou qui n’en auront pas cet été…