Mème de l’écriture n°13 : La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

La suite du mème de l’écriture !

Question du jour :

n°13 : La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

Non !

Je blague bien sûr. Je peux en parler sans rougir. Un peu d’autocritique ne fait pas de mal.

Le premier, c’est le foisonnement d’adjectifs qui ponctuent mes phrases. Parfois jusqu’à la nausée pour le lecteur. Chaque nom commun peut parfois avoir droit à son qualificatif sur l’intégralité de certains paragraphes. Le membre d’un comité de lecture dira que c’est lourd, le lecteur occasionnel mais plein de compassion le pensera tout bas, mais n’en dira rien, et moi je répondrai que c’est stylistique. Bref, il faut reconnaître que les deux premiers ont sûrement raison et que ce tic (dont j’arrive peut-être à me débarrasser plus facilement maintenant) est une vraie plaie pour le lecteur.

Le second, c’est mon envie (absurde ?) de vouloir systématiquement trouver le terme qui colle, de mon point de vue hautement objectif, le mieux à ce que je veux dire dans ma phrase. Quitte à en oublier non seulement la compréhension du propos, mais aussi l’absence d’envie pour le lecteur d’aller chercher dans son dictionnaire toutes les deux pages. Certes, sortir le terme peu usité qui sied à ce que je veux exprimer, ça claque en théorie, mais dans la pratique, c’est souvent imbuvable sur l’ensemble de la lecture.

Le troisième, c’est la place que prend justement ma volonté de travailler le texte au niveau stylistique, en oubliant sur le bord de la route l’essentiel : le Récit, avec un grand R. Cela m’a été reproché à plusieurs reprises lors des appels à textes. Certaines de mes nouvelles n’évitent pas cet écueil et reflètent toutes cette même envie de pousser Tic n°1 et Tic n°2 jusque dans leurs ultimes retranchements. Et du coup, le lecteur perd le fil d’un récit sans véritable enjeu autre que la démonstration verbeuse, un peu comme un chanteur de télé-crochet (ou pas) qui montrerait qu’il a du coffre et maîtrise ses gammes, mais en oubliant au passage que sa chanson a un sens et une émotion à transmettre.

Au moins, je sais sur quoi travailler pour la suite, même si perdre de mauvaises habitudes est difficile.

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?

29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?

30. Quel a été votre premier texte abouti ?

31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

Le tag mème permettra de toutes les retrouver facilement !

Publicités

Mème de l’écriture n°12 : Avez-vous des épiphanies créatives ?

La suite du mème de l’écriture !

Question du jour :

n°12 : Avez-vous des épiphanies créatives ?

Réflexe n°1 face à une telle question : faire une recherche sur « épiphanie créative », histoire de cerner de quoi je dois causer ici…

Faut reconnaître que c’est pas évident de trouver de quoi il s’agit exactement (mais il est rassurant de voir que je ne suis pas le seul à m’être interrogé sur la question…). Soyons donc basique et revenons à l’étymologie grecque de l’épiphanie, c’est-à-dire une « apparition divine », aka les Divines Muses de l’Inspiration pour nous, les auteurs. Du coup, je traduis la question par « Avez-vous des illuminations inspiratrices ? ».

La réponse, si vous suivez mes pérégrinations scribouilleuses depuis un peu de temps, est évidemment oui. D’ailleurs, je crois que je fonctionne essentiellement de cette façon. Sans inspiration dévastatrice, celle qui fait qu’il faut écrire tout de suite et laisser tout le reste en plan, c’est simple, il est rare que je parvienne à écrire.

Tous mes textes qui ont connu une fin au cours de ces dernières années ne sont arrivés à leur terme que grâce à ces épiphanies. Par blocs de 6 heures d’écriture non-stop, au lieu de dormir (car ces épiphanies sont systématiquement nocturnes dans mon cas), où l’histoire m’apparaît limpide, où les mots, les faits, gestes, paroles de mes personnages sont d’une évidence et d’une fluidité incomparable (je parle bien de l’expérience de l’auteur écrivant, non de celle du lecteur qui ne le partagera pas forcément en lisant le texte ainsi façonné).

J’en viens même à douter de ma capacité à écrire autrement. Je n’aime pas qu’un récit se montre récalcitrant, que mon inspiration balbutie, que les mots s’entrechoquent, voire demeurent absents, et que les choses n’avancent pas.

J’aime que le récit se déroule avec régularité, spontanéité, que l’inspiration murmure en continu à mon oreille, que les mots formés par mon esprit entrent en symbiose avec la main qui guide le stylo.

Ces épiphanies créatives sont une réelle bouffée d’oxygène (enfoncer les portes ouvertes, c’est ma vraie nature), mais ne durent que rarement sur le temps d’un récit complet. Malgré tout, des nouvelles comme Âme en peine ou Esprits Racines sont quasiment de pures épiphanies, à plus forte raison pour Esprits Racines, écrite quasiment d’un seul mouvement, en une nuit, pour les deux derniers tiers de cette nouvelle.

Ce sont également deux illuminations qui m’ont permis de boucler le chapitre 10 de la Larme Noire et d’enchaîner sur son épilogue.

À quand la prochaine ???

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?

29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?

30. Quel a été votre premier texte abouti ?

31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

Le tag mème permettra de toutes les retrouver facilement !

Mème de l’écriture n°11 : En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

La suite du mème de l’écriture !

Question du jour :

n°11 : En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

Il faut être totalement honnête, si ma préférence irait tout naturellement au roman (quel auteur se lance dans l’écriture pour écrire des nouvelles ? On rêve tous de la publication d’un roman au plus profond de nous-mêmes), dans les faits, je dois reconnaître que le mal avec lequel j’ai réussi à boucler la Larme Noire me fait réviser mon jugement.

Mon plaisir d’auteur est avant tout d’avoir des textes à partager avec mes lecteurs. Et ces textes, ils doivent avoir une fin. Combien d’entre vous ont laissé tomber la Larme Noire/L’éclat de Miriel Ithil ou Par-delà l’Océan en cours de route, juste parce que la suite du récit n’arrivait pas et que vous perdiez le fil de l’histoire ? Pour moi, en tant qu’auteur, c’est la même chose. Un récit qui ne veut plus avancer ne m’intéresse plus au bout d’un moment. Je perds le contact avec les personnages, avec le style propre au récit.

Du coup, ce sont les nouvelles qui finissent par recueillir ma préférence. Plus aisées à terminer (quoique chez moi…), plus facilement réalisables sur un temps court. Et puis, pour le Projet CF, j’aimerais vraiment avoir un roman bouclé d’ici fin 2012. Pourtant, cet univers ne m’est pas assez familier pour m’y émerger naturellement. J’ai quelques idées de nouvelles pour m’aider à me l’approprier.

PS : Je crois qu’on va finir par se rendre compte que finalement je préfère écrire des nouvelles par défaut.  Juste parce que j’ai trop de mal à tenir un projet de roman…

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?

29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?

30. Quel a été votre premier texte abouti ?

31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

Le tag mème permettra de toutes les retrouver facilement !

Mème de l’écriture n°10 : Que corrigez-vous en ce moment ?

La suite du mème de l’écriture !

Question du jour :

n°10 : Que corrigez-vous en ce moment ?

meme10.jpg

Facile aujourd’hui ! Je ne corrige rien à moi en ce moment, mais je suis en plein travail avec Anthony Boulanger sur un de ses projets, et croyez-moi, c’est une pure bombe de Dark Fantasy ! Une « lecture-conseil » à venir également, pour un début de roman.

Corriger pour les autres à d’ailleurs ce côté rassurant par rapport à essayer d’écrire : au moins pas de peur de la page blanche ! Et c’est hyper formateur.

Photo par Jean-François Gornet

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?

29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?

30. Quel a été votre premier texte abouti ?

31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

Le tag mème permettra de toutes les retrouver facilement !

Mème de l’écriture n°9 : Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

Le grand retour du mème de l’écriture !

Question du jour :

n°9 : Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

fin-chapitre-10.jpg

Va falloir réfléchir et analyser, mais sans trop s’attarder quand même… Je vois déjà deux thèmes très présents : le héros solitaire, ainsi que l’amour perdu ou impossible. Que ce soit dans les poèmes ou les nouvelles/le roman, ces thèmes ressortent fortement, au côté de la lutte intérieure, qui est souvent liée à ces deux thèmes.

Quant aux thèmes à venir via les nouveaux récits de cyber-fantasy, j’avoue avoir encore du mal à me projeter aisément. Je pense que les événements récents au niveau (inter)national vont conforter ceux qui se mettaient déjà en place (lutte des minorités face à un pouvoir oppresseur, perte d’identité/d’intimité face à un réseau informatique qui peut se révéler écrasant, insignifiance de l’homme face aux pouvoirs de la nature…). Les thèmes qui apparaissent déjà majoritairement dans mes écrits garderont aussi une place de choix, mais seront peut-être moins présents qu’ils ont pu l’être par le passé.

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?

29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?

30. Quel a été votre premier texte abouti ?

31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

Le tag mème permettra de toutes les retrouver facilement !

Mème de l’écriture n°8 : Papier-stylo ou Word-clavier ?

Suite du mème de l’écriture…

Question du jour :

n°8 : Papier-stylo ou Word-clavier ?

fin-chapitre-10.jpg

Bien belle question aujourd’hui ! Quand je veux écrire, c’est toujours celle qui s’impose à moi. Il est clair que mes plus grandes envolées, mes grands moments d’écriture frénétique, c’est indubitablement le duo papier-stylo qui me les a apportés.

Mais le Word-clavier m’attire chaque fois irrésistiblement. L’idée de devoir taper par la suite ce que j’ai écrit à la main peut me rebuter et me bloquer pour me lancer.

Pourtant, j’ai récemment pris conscience de la perte d’efficacité bien plus grande que le clavier peut représenter lors des phases d’écriture en über-inspiration. Chercher les touches (je ne suis pas un pro quand il s’agit de taper, même si je fais assez bien corps avec mon clavier), revenir sur les fautes de frappe, stopper quand le correcteur d’orthographe détecte une erreur, autant de frein à l’avancée de l’écriture. Et puis, de façon évidente, qui dit clavier, dit ordinateur à l’autre bout, avec toutes les distractions bien connues de l’écrivain en mal de concentration/inspiration face aux appels incessants (car le manque de volonté pour couper toute distraction potentielle est bien connu) de sa connexion.

C’est donc de plus en plus au papier-stylo que je reviens, ce duo de choc m’ayant permis de boucler la Larme Noire il y a quelques semaines.

Après reste à transférer tout ça dans un traitement de textes, et c’est une toute autre paire de manche…

Alors je conclurai par une question : Quelqu’un a déjà essayé ces soi-disant stylos numériques censés permettre de récupérer tout ce qu’on écrit sur son ordi ? Vous en pensez quoi ?

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

28. Parlez-vous de ce que vous écrivez à vos proches et amis non écrivant ?

29. Bêta-lisez-vous ? Si oui, cela influence-t-il votre manière d’écrire ? Si non, pourquoi ?

30. Quel a été votre premier texte abouti ?

31. Qu’écrivez-vous en ce moment ? (c’est la même question que la 01, mais votre réponse est peut-être différente…)

Le tag mème permettra de toutes les retrouver facilement !

Mème de l’écriture n°7 : Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

Suite du mème de l’écriture…

Question du jour :

n°7 : Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

meme07.jpg

Ceux qui m’ont un peu lu le savent, ce que j’aime glisser dans mes textes, ce sont les hyperboles et les mots de vocabulaires peu employés. Souvent en mêlant les deux d’ailleurs.

Et puis des tas d’adjectifs. Il faut que je me fasse violence pour éviter que le moindre nom commun n’ait le droit à son qualificatif (excessif bien souvent).

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure

Mème de l’écriture n°6 : A quelle vitesse écrivez-vous ?

Suite du mème de l’écriture…

Question du jour :

n°6 : A quelle vitesse écrivez-vous ?

256px-Vincent_Van_Gogh-L__Arlesienne.jpg

Vous l’avez reconnue ? C’est L’Arlésienne, de Van Gogh . Je trouve qu’elle qualifie bien mon rythme d’écriture. On sait quand ça commence, mais on ne sait jamais quand ça finira… si ça finit un jour !

J’écris de façon totalement irrégulière, mais souvent les phases d’écriture sont assez prolifiques. Du coup, on pourrait dire que je peux écrire vite, mais seulement quand j’écris. Ce qui est devenu malheureusement de plus en plus rare au fil du temps, même si j’espère bien finir par y remédier.

Le médium utilisé pour écrire impacte également ma productivité, mais on reparlera à la question 8.

Pour se donner une idée de la régularité avec laquelle avancent mes récits, il suffit d’aller voir cet article, où je décris l’avancée de mon premier (et unique) roman terminé. Et on voit bien que l’Arlésienne est ici à sa place (je me ferais bien une bannière façon galerie d’art en exposant plein de tableaux d’Arlésiennes, mais j’ai peur que ça fasse fuir les potentiels lecteurs).

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure

Mème de l’écriture n°5 : Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

Suite du mème de l’écriture…

Question du jour :

n°5 : Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

meme05.jpg

Il n’y a pas photo, j’ai l’inspiration nocturne. Il suffit de voir à quels moments j’ai écrit la fin de la Larme Noire : entre 22 heures et 4 heures, en deux relais espacés de quelques jours. Même chose pour la majeure partie d’Esprits Racines. Moment d’inspiration vers 22 heures, et c’était parti jusqu’au point final vers les 4 ou 5 heures.

L’après-midi, je ne m’en sors pas trop mal, mais il faut vraiment que je m’isole de toute source de distraction potentielle car je me concentre bien plus difficilement que de nuit.

Par contre, je n’ai pas souvenir d’avoir pu une seule fois écrire le matin. Ça c’est vraiment pas mon truc…

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure

Mème de l’écriture n°4 : Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

Suite du mème de l’écriture…

Question du jour :

n°4 : Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

confluence01.jpg

Honnêtement, je ne suis pas sûr d’avoir eu une seule fois une idée de texte qui me vienne avec l’envie de m’orienter vers autre chose que les littératures de l’imaginaire. Avec des périodes marquées par des préférences fortes : fantastique/horreur dans un premier temps, puis fantasy, et aujourd’hui une dominante mêlant cyberpunk et fantasy déjà évoquée à de nombreuses reprises dans ces pages (je ne saurais que trop vous conseiller une piqure de rappel en téléchargeant le numéro 3 d’Itinéraires, pour y (re)lire l’excellente nouvelle An Anaon).

Peut-être ai-je eu une ou deux idées sur le mode épistolaire, mais toujours ancrées dans une thématique fantastique.

N’étant pas particulièrement friand de littérature dite blanche, je pense que cela guide nécessairement le choix initial du genre de récit.

Il ne m’étonnerait pas cependant d’avoir des idées qui se marieraient parfaitement avec le roman historique, d’aventure ou le polar. J’avoue que j’aimerais bien me frotter à l’un de ces genres un de ces jours…

Voilà pour aujourd’hui.

Il y aura 31 questions en tout, selon la liste suivante :

01. Qu’écrivez-vous en ce moment ?

02. Quel est le registre d’écriture (comique, tragique, horreur, humour, etc.) dans lequel vous êtes le plus à l’aise ?

03. Thé, café, jus d’orange, de carotte, chocolat chaud… buvez-vous quand vous écrivez ?

04. Vers quel genre de récit (imaginaire, polar, épistolaire) vous tournez-vous le plus naturellement, lorsqu’une idée vous vient ?

05. Avez-vous un moment privilégié pour écrire dans la journée ?

06. À quelle vitesse écrivez-vous ?

07. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

09. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?

10. Que corrigez-vous en ce moment ?

11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?

12. Avez-vous des épiphanies créatives ?

13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?

14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?

15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?

16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?

17. Avez-vous des bêta-lecteurs « attitrés » ?

18. Lorsque vous écrivez, écoutez-vous de la musique ?

19. Pouvez-vous écrire partout ?

20. Est-ce que vos lectures influencent votre manière d’écrire ?

21. Êtes-vous du genre à partir d’une idée, écrire, et prévoir le scénario en chemin, ou à tout planifier avant de commencer l’écriture, même si par la suite vous devez dévier de votre synopsis ?

22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure