S’équiper

Pas de NaNoWriMo pour moi cette année encore, mais j’ai déjà eu l’occasion d’en parler plein de fois jusqu’à ma dernière tentative en 2014 (vous pourrez retrouver tout ça ici si ça vous intéresse d’en savoir plus).

Pas non plus de projet sur le grill en ce moment, et ça commence un peu à durer quand on y pense.

Pour autant, je me suis un peu projeté dernièrement en commandant deux nouveaux carnets pour écrire. Quand j’ai vu celui avec les voiliers, il m’est forcément venu des envies de retourner en mer avec l’équipage de la Dalvénia. L’idée de reprendre les aventures de Nickolah Dothiriel me trotte en tête depuis si longtemps (depuis 2011-2012 en fait, j’avais même posté le début du prologue à l’époque) qu’il faudra bien que je finisse par les coucher sur le papier.

IMG_20171117_170239

Bon, je ne vais pas me leurrer, il y a peu de chances pour que ce soit pour 2018 (déjà d’autres projets extra-écriture de prévus), mais m’y remettre dans les prochains mois ne me déplairait pas non plus. Le papier-stylo m’avait plutôt bien réussi sur certains textes, et c’est un contact que j’aimerais bien retrouver.

D’ailleurs, vous êtes plutôt papier-stylo ou écran-clavier pour stimuler votre créativité ?

Publicités

Jour d’indépendance

Depuis quelques mois, plusieurs idées avant de me relancer dans l’écriture me sont venues. Le première, je l’ai mise en application il y a peu en laissant de côté mon nom de plume au profit de mon vrai nom pour signer mes futures (j’espère) publications. Cela reste toujours une décision sur laquelle je pense écrire un article spécifique prochainement.

La deuxième, et celle-là prend seulement effet ces jours-ci, c’était de récupérer les droits sur Par-delà l’Océan, édité depuis bientôt 6 ans par Numériklivres. Pourquoi ? Déjà pour reprendre la main sur cette novella de piraterie fantastique et la rééditer, pas forcément en version augmentée façon G. Lucas, pour lui redonner une visibilité perdue au fil des ans. Et puis, il reste toujours quelque part dans un coin de ma tête l’envie d’écrire une suite, voire des préquelles mettant en scène Papa Dothiriel, et j’aimerais pouvoir disposer de toute la saga comme bon me semble. Enfin, je reconnais que l’idée de devenir auteur indépendant m’a beaucoup fait de l’œil dernièrement et que c’est peut-être quelque chose que j’aurais dû avoir le courage de faire dès le début, comme me le suggérait Dame Winifred.

Je me suis donc attelé à créer des comptes sur Amazon KDP et Kobo Writing Life pour préparer mes futures sorties et je commence à réfléchir sur une nouvelle couverture pour Par-delà l’Océan, histoire de préparer une future homogénéité des couvertures de mes titres auto-édités, voire un nouveau titre (mais ça me plait moyen car ça pourrait tromper les lecteurs fidèles de la première heure qui pourraient croire à une nouveauté…). Pour la petite anecdote, j’ai découvert aujourd’hui qu’un roman de romance M/M portant le même titre est paru en septembre 2016 (et il truste les premiers résultats Google quand on recherche le titre…).

Alors ? La Dalvénia reprenant la mer pour de nouvelles aventures ? Pourquoi pas en 2018 !

Et Nicolas B. Wulf s’éclipsa…

C’était il y a deux semaines. Et autant ne pas attendre le premier avril pour en parler ici…

Et voilà, ça faisait longtemps que ça couvait en moi. Désormais, j’avancerai à « visage découvert » et publierai mes futurs textes sous mon vrai nom. Il y aurait certainement de quoi écrire des tartines sur les raisons, et surtout les hésitations qui les ont accompagnées, qui ont mené à cette décision, et ce sera peut-être l’occasion d’en parler plus tard.

Ce blog est en cours de disparition du coup, mais ne vous inquiétez pas, on se retrouvera sous peu sur https://nicolasf.wordpress.com/ et je vais faire le nécessaire pour que tout le contenu d’ici nous y rejoigne au plus vite. J’espère vous y revoir nombreux !

Pause à durée indéterminée

On le sentait venir. Les mises à jour n’étaient pas assez fréquentes, elles s’espaçaient peu à peu. Et depuis pratiquement deux mois, plus rien. Malgré un concept initial enthousiasmant pour les lecteurs comme pour moi, le BDVELH est en train de disparaître peu à peu dans les limbes du web. Un blog de plus qui n’aura pas tenu au temps.

Je ne suis pas en train de dire que je ferme la boutique pour cette expérience interactive. Du moins pas encore. Cependant, il est clair que le BDVELH entre dans une période de pause qui pourrait être longue, voire sonner son glas. Les lecteurs sont plus ou moins partis. Je les comprends, avec le rythme de publication, j’en aurais certainement fait autant. L’idée de départ était chouette, mais était-elle adaptée à ma façon d’écrire ? C’est l’écueil que j’aurais dû anticiper.

Il faut dire que j’ai souvent (re)découvert à mes dépens l’effet pernicieux de l’écriture « porte ouverte » (lire à ce sujet ce que Stephen King dit sur le fait de rester « porte fermée » comme impératif pour la rédaction de son premier jet dans l’excellent Écriture : Mémoires d’un métier). J’aurais là aussi dû sentir les difficultés qui se soulèveraient en cours de route.

Pour autant, je n’ai pas l’envie de laisser ce récit au point mort. Je vais donc reprendre son écriture d’ici peu, mais de façon plus « traditionnelle ». Je reviendrai peut-être vers la version en ligne à un moment donné, mais je préfère ne pas m’avancer à ce sujet pour l’instant.

Je remercie tous ceux qui ont suivi le début de cette aventure et qui l’ont fait vivre pendant quelques mois ! J’espère pouvoir proposer prochainement sa version complète.

Quant à ce blog-ci… la rentrée est un bon moment pour s’y remettre, non ?

Le BDVELH : bientôt la reprise !

Les dernières  semaines ayant été hyper chargées, j’ai été obligé de délaisser un peu l’écriture du BDVELH et de retarder l’arrivée de l’épisode 4. Mais le plus gros du rush est enfin passé et maintenant je vais pouvoir pleinement m’atteler à la création de ce nouvel épisode, qui devrait être un peu plus long que les précédents d’ailleurs.

Alors, parés à repartir ? Vers l’infini et au-delà !

planete-essai1

Bilan de l’épisode 1 du BDVELH

Les votes se sont clos il y a environ 24h, après que 69 lecteurs aient fait leur choix pour la suite du BDVELH. Et le verdict…

episode1-resultat-vote

Et oui, ce que vous voyez sous le stylo, c’est le début de l’épisode 2, déjà sur le métier.

Je suis ravi (et même un peu surpris) de l’audience pour ce premier épisode, avec davantage de votes que lors du sondage de novembre pour choisir le thème de cette aventure (69 votants contre 52 à l’époque, sachant que cette fois-ci je n’ai pas voté moi aussi). Ça met un peu la pression pour la suite, mais les premiers retours donnent envie de poursuivre rapidement. Dans l’idéal, je me vois bien poster le second épisode d’ici mardi soir, avec des votes ouverts jusqu’au dimanche par exemple.

Pendant les deux premiers jours, je me suis demandé si j’avais bien fait de proposer un vote par simple clic plutôt qu’à travers les commentaires. Mais finalement, je me suis dit que c’était certainement le moyen le plus simple de m’assurer qu’il y aurait des votes. Vis les commentaires, cela aurait été plus contraignant pour les lecteurs-joueurs, et je suis sûr qu’il y aurait eu moins de participation.

L’étape suivante, c’est de conserver tous ces lecteurs-joueurs à l’épisode 2, et d’en trouver de nouveaux. Et trouver le rythme idéal entre l’écriture, la publication et temps où le sondage est ouvert. En cours de route, il y a aussi à gérer la difficulté de proposer régulièrement des illustrations pour les épisodes et pour ça aussi j’aimerais le faire moi-même (pour l’instant c’est le cas de la bannière et de l’illustration du premier épisode). L’illustration à la base, c’est pas trop mon truc quand même, et il ne faudrait pas que ça empiète de trop sur le processus d’écriture lui-même.

Bon, je vais me replonger dans cet épisode 2 pour au moins dépasser la première page du premier jet !

Faut se décider

Réfléchir à son prochain texte, c’est bien, et c’est nécessaire, mais il arrive un moment où il faut passer à l’action.

Cela fait pas mal de temps que j’hésite entre deux points de départ pour le BDVELH. Que j’essaie de me documenter sur divers thèmes. Penser implications, tenter l’extrapolation. Et oublier le principal pour cette aventure : le côté fun, non prise de tête, pour pouvoir reprendre contact avec l’écriture tout en me faisant plaisir avec un premier essai de récit interactif.

Alors je me suis enfin décidé entre les deux approches pour celle qui est peut-être la plus fun justement. Cela signifie que je vais enfin pouvoir commencer à écrire sous la ligne « Introduction/Prologue ».

space-halo-2-1626962FreeImages.com/David Cowan

Une hirondelle ne fait pas…

le BDVELH !

Je sais, j’avais dit que je voulais le lancer au début du printemps (en même temps, il commence seulement donc même si je le faisais d’ici une quinzaine, je serais encore dans les clous, non ?), mais faut reconnaître que les dernières semaines (mois ?) ont été bien bien plus chargés au niveau pro et au niveau perso que je ne l’avais anticipé. Je suis resté tout le dernier mois le nez dans le guidon, à flux tendu pour le boulot, tout en gardant prioritairement de l’espace pour passer autant de temps que possible avec mon petit padawan.

« Et ton projet de blog dont on sera les héros dans tout ça ? », me direz-vous. Il est toujours en phase de maturation. J’avance tout doucement dans mes lectures et quelques idées qu’il faudrait que je note quelque part commence à émerger au fur et à mesure où j’ai l’esprit qui parvient à se focaliser de nouveau dessus.

A_Fire_upon_the_Deep_Vernor_VingeMa lecture du moment, toujours A Fire upon the Deep de Vernor Vinge, est vraisemblablement en train de changer pas mal de choses dans mon rapport durable à la littérature SF. Enfin ! serais-je tenter d’ajouter. J’ai déjà un début de brouillon d’article à ce sujet dans un coin de mon disque dur.

Le moment du grand départ est donc un peu différé, mais je garde bon espoir de ne le repousser que d’une durée raisonnable. J’avoue que je compte sur un flux moins tendu au niveau pro pour cela, mais vu comment j’ai mal anticipé les dernières semaines, il est certain qu’il va falloir m’organiser plus efficacement (je teste depuis quelques jours le bullet journal pour gérer le taf au niveau pro, on verra s’il y a un véritable gain de productivité). Mais une chose est sûre, vous embarquerez d’ici peu pour les confins de la galaxie.

To infinity… and beyond!

planete-essai1