Jour d’indépendance

Depuis quelques mois, plusieurs idées avant de me relancer dans l’écriture me sont venues. Le première, je l’ai mise en application il y a peu en laissant de côté mon nom de plume au profit de mon vrai nom pour signer mes futures (j’espère) publications. Cela reste toujours une décision sur laquelle je pense écrire un article spécifique prochainement.

La deuxième, et celle-là prend seulement effet ces jours-ci, c’était de récupérer les droits sur Par-delà l’Océan, édité depuis bientôt 6 ans par Numériklivres. Pourquoi ? Déjà pour reprendre la main sur cette novella de piraterie fantastique et la rééditer, pas forcément en version augmentée façon G. Lucas, pour lui redonner une visibilité perdue au fil des ans. Et puis, il reste toujours quelque part dans un coin de ma tête l’envie d’écrire une suite, voire des préquelles mettant en scène Papa Dothiriel, et j’aimerais pouvoir disposer de toute la saga comme bon me semble. Enfin, je reconnais que l’idée de devenir auteur indépendant m’a beaucoup fait de l’œil dernièrement et que c’est peut-être quelque chose que j’aurais dû avoir le courage de faire dès le début, comme me le suggérait Dame Winifred.

Je me suis donc attelé à créer des comptes sur Amazon KDP et Kobo Writing Life pour préparer mes futures sorties et je commence à réfléchir sur une nouvelle couverture pour Par-delà l’Océan, histoire de préparer une future homogénéité des couvertures de mes titres auto-édités, voire un nouveau titre (mais ça me plait moyen car ça pourrait tromper les lecteurs fidèles de la première heure qui pourraient croire à une nouveauté…). Pour la petite anecdote, j’ai découvert aujourd’hui qu’un roman de romance M/M portant le même titre est paru en septembre 2016 (et il truste les premiers résultats Google quand on recherche le titre…).

Alors ? La Dalvénia reprenant la mer pour de nouvelles aventures ? Pourquoi pas en 2018 !

Et Nicolas B. Wulf s’éclipsa…

C’était il y a deux semaines. Et autant ne pas attendre le premier avril pour en parler ici…

Et voilà, ça faisait longtemps que ça couvait en moi. Désormais, j’avancerai à « visage découvert » et publierai mes futurs textes sous mon vrai nom. Il y aurait certainement de quoi écrire des tartines sur les raisons, et surtout les hésitations qui les ont accompagnées, qui ont mené à cette décision, et ce sera peut-être l’occasion d’en parler plus tard.

Ce blog est en cours de disparition du coup, mais ne vous inquiétez pas, on se retrouvera sous peu sur https://nicolasf.wordpress.com/ et je vais faire le nécessaire pour que tout le contenu d’ici nous y rejoigne au plus vite. J’espère vous y revoir nombreux !

Restons groupés

saison1-episode1

Dans les jours qui viennent, je vais procéder à la fusion de blog-ci avec celui du BDVELH, ce que j’aurais dû faire d’emblée.

Je viens également d’effacer plusieurs blogs WordPress que j’avais créés au fil du temps histoire de réserver leurs adresses, mais que je n’avais jamais exploités finalement : un pour chacun de mes trois principaux univers d’écriture et un pour parler de LDVELH, ce qu’au final je fais tout aussi bien ici. Connaissant mes prédispositions à la dispersion et mon manque d’organisation, éviter de me répartir à terme sur plusieurs blogs quand j’ai déjà du mal à alimenter régulièrement celui-ci est une nécessité absolue, comme cela avait été le cas il y a 10 ans presque jour pour jour, à l’époque où j’ai tenu jusqu’à quatre blogs sous Over-Blog.

Cela ne signifiera pas que j’aurai plus de facilité à entretenir ce blog-ci, avec maintenant deux Padawans à la maison depuis deux semaines, mais au moins, cela évitera de disperser mon attention aux quatre vents.

Le retour du Jeudi

Ça faisait longtemps, non ? Il était temps de donner quelques nouvelles de tout ce qui s’est passé depuis un an.

Niveau écriture, vous vous en doutez, ce fut le néant absolu sinon vous auriez lu ici tout ce qui se serait passé. Cependant, contrairement à mes autres périodes d’absence créative, je n’ai pas l’impression de l’avoir vécu comme un temps où il m’a manqué quelque chose. Faut dire que niveau IRL par contre, ça a été hyper chargé.

Le plus laborieux, ce fut certainement ces trop nombreux mois de recherches et de lutte acharnée pour retravailler le financement de notre maison, mais avec une belle victoire au final.

Le plus créatif, d’une certaine façon, ce fut la concrétisation de deux années de préparation pour compléter mes compétences au niveau pro, avec désormais la possibilité de travailler différemment à certains moments grâce à l’anglais. Et ça, ça promet d’être cool une fois que je m’y serai bien habitué.

Le plus beau, indéniablement, ce fut ce petit Padawan (non, je vous rassure, ce n’est pas son nom, en cette période de folie pré-Episode VII il me semble important de le préciser) qui a débarqué dans notre vie en juin. Un petit bonhomme plein de vie et de bonne humeur, comme on aurait pas osé le rêver.

Une année bien remplie donc, avec des projets qui ont tous aboutis, ça booste bien pour la suite.

Et le bonus, c’est la plus chouette des citrouilles, un peu en avance pour Halloween !

IMG_20151021_195018

PS : Non, je n’ai pas volontairement attendu un jeudi pour poster cet article, par contre je ne nie pas que cela en a influencé fortement le titre.

Invasion : Mantes religieuses

…enfin une seule mais surprenante invitée retrouvée sur la fenêtre de la chambre cet après-midi !

[concours] 2 ans du blog et presque 10 000 vues : vous êtes à l’honneur !

Je fais suivre, bien qu’un peu tardivement à cause de divers facteurs, ce concours de textes lancé par Margotte pour fêter les 2 ans de son blog Something in ze Rain. Je me suis associé à ce concours en proposant un exemplaire de Par-delà l’océan parmi les prix.
La deadline est fixé au 25 avril, ce qui vous laisse encore un peu de temps pour participer !

Something in ze Rain

Déjà deux ans.

Cela fait déjà deux ans que ce blog existe, que vous venez y lire mes petits textes, réagir, proposer de nouvelles idées, partager et aimer les mots, le sens qu’ils ont. En deux ans, le blog a attiré près de 10 000 lecteurs et le texte qui vous a fait le plus réagir a été mon petit protégé, mon petit préféré, Un peu de moi. Alors, pour tout cela, merci !

J’ai donc décidé d’organiser un petit concours d’écriture pour vous rendre ce que vous m’avez donné : utiliser la visibilité que j’ai grâce à ce blog pour promouvoir, mettre en avant de jolies plumes de tous âges et horizons. Ce que vous gagnerez ? Tout d’abord, des lecteurs, de la visibilité, un retour de la part du jury. Et aussi, un (ou des) cadeaux !

View original post 276 mots de plus

Déconnecté

Juste pour information pour celles et ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux : je n’ai plus de connexion pour un temps inconnu. Vu qu’au boulot je ne peux me connecter à aucun réseau social, je laisse l’info ici sachant qu’elle sera relayée sur Twitter et Facebook.

Et en plus, j’ai plus de forfait 3G. La lose quoi ! 😛

Bref… A bientôt !

Un blog à la dérive ?

Mais non, rassurez-vous ! Juste un maître des lieux un peu pris par sa vie pro et qui n’a plus trop le loisir de se consacrer à l’écriture et à la lecture (je parviens juste à me forcer de trouver le temps pour continuer de lire A Feast for Crows car parmi les nécessités pro,  j’ai besoin de bosser mon anglais) depuis pratiquement deux mois. Ça devrait s’améliorer doucement en terme de rythme vers la mi-mars et je pourrais de nouveau être présent dans les parages avec régularité (et parler de mes dernières découvertes en LDVELH, notamment au niveau applications pour tablettes/smartphones) !

D’ici-là, portez-vous bien et que les Imaginaires bercent votre quotidien.

Joyeux…

image

…Noël, ou en tout cas belle journée, et j’espère qu’elle le fut, que vous ayez fêté la venue du gros barbu ou non. 😉
Je ressors des archives mon Usagi tout sucré pour l’occasion.

Et le/la premier/première qui me dit « Il était temps ! », et bien il/elle aura raison. ^^

Migration (fin…?)

Fin des réflexions, engagées à « voix haute » sur Twitter ce midi et qui ont abouti à la conclusion logique à laquelle s’attendre : je repousse cette migration à une date qui reste encore à déterminer.

Rien que la recherche d’un hébergeur se révèle déjà bien trop chronophage (malgré les bons conseils, merci Natalia, je garde l’idée pour plus tard). Je n’imagine même pas (ou plutôt trop bien) ce que ce sera lorsqu’il faudra réinstaller un moteur (et le choisir auparavant…), importer les articles et traquer les bugs (pas encore tous corrigés ici et il serait temps de m’y mettre), fouiller dans les thèmes et plugins pour apporter toutes les petites touches que je souhaiterais voir sur le blog.

Je sens s’approcher les spectres de mes Cavaliers de l’Apocalypse préférés : Procrastination, Chronophagie, Indécision et Rhaaaaaayenamarre.

Je repousse donc l’idée pour le moment, suivant ainsi le conseil plein de sagesse de Jartagnan : « Et tout ça pour quoi déjà ? Ah oui, une pub en bas de page … ».

Et au diable la philosophie qui me poussait à fuir l’affichage de ces pubs non souhaitées. Elle ne me fait pas écrire. Éviter de me prendre la tête, oui.