Saison 1 – Épisode 5

Vous vous rendez à l’aérobase de Lannara Att, constatant sur votre route que la milice a été déployée dans les rues de Than’Bn’Eekis pour contenir les mouvements de panique des habitants et faire appliquer, parfois avec violence, le couvre-feu qui semble avoir été institué pendant que vous vous informiez sur le phénomène céleste. Vous félicitez intérieurement le Conseil pour voir su agir vite, pour une fois. Bien sûr, cet ordre ne s’applique ni à vous, ni à vos compagnons.

Quand vous parvenez devant le hangar de l’aéronaute, vous la trouvez affairée à préparer son ballon. Fidèle à elle-même, Lannara Att est prête à intervenir à la moindre sollicitation du Conseil. Quant à savoir si elle agira pour vous, vous le saurez bien assez tôt.

— Aéronaute Att, l’interpelez-vous, quand serez-vous parée à décoller ?

— Cela dépend de qui vient l’ordre, rétorque-t-elle sans prendre la peine de vous regarder.

— C’est moi qui le demande, répondez-vous d’un ton plus sec que vous n’en aviez l’intention.

La pilote se retourne, abandonnant pour un temps ses préparatifs.

Selon les critères de votre peuple, Lannara Att est une belle femme. Elle a le museau large et allongé, des oreilles bien dressée sur sa tête, au poil dru donnant l’impression que ses yeux sont enfoncés dans leurs orbites, et une crinière cendrée parfaitement équilibrée. Son torse, sans être particulièrement musclé, dégage une impression de solidité et de puissance. Son pelage est d’une grande finesse, d’un gris anthracite zébré de rayures d’une ocre claire. Ses six pattes et ses quatre bras sont tatoués de motifs complexes, entrelacs colorés évoquant l’immensité céleste et les cordages de ses aéronefs. La pilote sait user de son charme quand cela est nécessaire, et vous ne l’ignorez pas. Aussi restez-vous sur vos gardes.

— Vous, Th’Anty Bans ? Avec l’appui du Conseil j’espère. Sans autorisation de décoller, je risque de perdre ma licence et mon partenariat privilégié avec certains des vénérables qui nous dirigent.

Vous secouez la tête en signe de négation. L’aéronaute se contente d’un haussement d’épaule avant de retourner à ses préparatifs sans vous accorder davantage d’attention.

C’est le moment de jouer carte sur table. Vous lui communiquez les informations que vous avez obtenues lors de votre visite aux astronomes, sans rien lui cacher du risque d’une potentielle invasion.  Lannara Att vous observe avec intensité, tentant visiblement de savoir si vous dites la vérité. Vous sentez la tension qui s’empare de Jakosam alors que la pilote pèse les conséquences de la décision qu’elle doit prendre. Vous échangez un regard avec lui, l’invitant à la patience.

Elle finit par reprendre la parole.

— Il y a trois révolutions environ, à la saison des pousses, vous êtes venu me trouver dans un contexte relativement similaire. Vous aviez eu vent par un de vos éclaireurs que le Madatt Haara préparait une gigantesque machine à vapeur, une sorte de blindé capable de fendre littéralement la forêt et de pulvériser nos murailles. Vous vouliez que je transporte un des ingénieurs de votre caserne pour qu’il sabote la machine.

Vous aviez presque oublié cette histoire de blindé géant. Vos ennemis n’avaient finalement pas été capable de créer un moteur suffisamment puissant pour faire se mouvoir leur création et ils n’avaient pas pu l’utiliser pour attaquer votre cité.

— Ce jour-là, je ne vous ai pas fait confiance. Vous n’aviez déjà pas de document attestant que votre mission avait l’aval du Conseil. Ce que vous présentiez semblait aussi insensé que cette forteresse volante dont vous venez de me parler. En tant que pilote, je ne vous cache pas que l’existence d’une telle machine volante me semble totalement impossible. Pourtant, à l’époque, vous aviez raison et sans l’incapacité des techniciens du Madatt Haara à faire se mouvoir leur invention, nous aurions pu nous retrouver dans une situation dramatique.

Lannara Att marque une pause. Elle vous observe de nouveau, ainsi que Jakosam. Vous pouvez lire la détermination dans le regard du patrouilleur. La pilote doit aussi la déceler aussi bien chez lui, que chez vous, car vous la voyez hocher la tête.

— Cette fois-ci, je prends le risque de vous suivre. Si vous avez raison et qu’une invasion se prépare, il faut bénéficier rapidement d’informations sur le terrain.

Vous retenez un soupir de soulagement.

— Il y a un souci cependant. Mon ballon ne peut pas vous transporter avec vos hommes et votre matériel. Je ne peux emporter que trois passagers, et une partie limitée de votre attirail.

Il va vous falloir faire un choix. Pour ce qui concerne l’équipement, cela ne sera pas problématique de devoir vous restreindre. Par contre, vous ne pouvez être entouré que par deux de vos cinq compagnons. Qui sera à vos côtés pour le vol en ballon ? Vous passez rapidement en revue mentalement leurs forces.

Les patrouilleurs Jakosam et Grir’Anbar possèdent une grande expérience sur le terrain. La forêt n’est pas forcément l’environnement de prédilection du premier, mais il vous connait depuis votre plus jeune âge en tant qu’ami de longue date de votre père, et ses connaissances en milieu urbain ainsi qu’en astronomie pourraient se révéler utiles à l’intérieur de la forteresse volante. Grir’Anbar quant à elle est habituée à évoluer dans la sylve, son pelage se fondant parfaitement dans le paysage forestier. Vous avez déjà eu l’occasion d’accomplir deux missions à ses côtés et connaissez son efficacité au combat et sa discrétion lorsqu’elle est en mouvement.

Contrairement au général Tek Thrawlo, vous ne pensez pas que les trois jeunes guetteurs Yopren, Rhi’Wan et Rheno soient interchangeables. Au point qu’il ne fait pas l’effort de distinguer les trois cousins. Certes, leur parfaite complémentarité rend leur association très profitable, mais chacun possède justement ses propres qualités. Au combat tout d’abord, là où Rhi’Wan favorise les armes à feu et la baïonnette, Rheno et Yopren préfèrent le maniement conjoint de la lance et du sabre, suivant la tradition des guetteurs de l’Âge d’Or. Rheno est plus technique que son cousin Yopren, qui se base  davantage sur sa puissance. Rhi’Wan enfin est celui que vous choisiriez pour une mission à gérer furtivement.

Qui vous accompagnera dans le ballon ? Les trois soldats que vous ne choisirez pas prendront la voie terrestre et tenteront de vous rejoindre sur le site de l’atterrissage aussi rapidement que possible.

Vous avez jusqu’au mercredi 27 juillet pour voter pour les deux compagnons que vous aimeriez avoir à vos côtés pour votre mission de repérage.

Publicités

2 réflexions sur “Saison 1 – Épisode 5

  1. Pingback: Saison 1 – Épisode 4 | Le BDVELH

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s