Les 10 livres que vous aimeriez lire cet été ~ Été 2014

L’été approche à grands pas et comme les deux dernières années, l’heure est venue de présenter ma PàL estivale. Cette année, nouveauté : je ne vais pas me contenter de lectures papier puisque ma nouvelle liseuse (l’excellente Kobo Aura) n’a aucun problème d’écran trop photosensible et gère parfaitement la lecture en extérieur, même en plein soleil !

Bref, voici la liste des 10 pour cet été, avec notamment un revenant de l’an passé.

Au programme, de la fantasy, de la fantasy, de la fantasy, de l’inclassable, de la SF, des pirates et, forcément, des LDVELH !

  1. Le Cycle des Épées, par Fritz Leiber
    IMG_4609
    L’accroche : Imaginez un monde antique et fabuleux, un monde de sortilèges et de joyaux, de crânes et d’épées affûtées. Au cœur de cet univers de légende : la cité de Lankhmar, dont les tours et les ruelles grouillent de brigands et de magiciens. C’est là que se sont rencontrés Fafhrd, de la Toundra de Glace, des terres hostiles perdues bien plus au nord que les Huit Cités et la chaîne des Pas du Troll, et le Souricier Gris, dont les yeux malicieux luisaient de magie et la silhouette évoquait les villes du Sud, les venelles obscures et les grands espaces brûlés de soleil. Alors que les deux hommes se défiaient du. regard dans une brume à peine percée par la lumière de torches distantes, ils eurent le sentiment diffus d’être les moitiés longtemps séparées d’un héros qui les dépasserait l’un et l’autre. Ils ne savaient pas encore que leur amitié serait plus longue que mille quêtes et cent vies d’aventure !
    Pourquoi je veux le lire : Parce que je me suis déjà plongé à deux ou trois reprises dans la première nouvelle du cycle, sans jamais la terminer. Parce que c’est un classique incontournable de la fantasy, qui a inspiré de nombreux auteurs.
  2. Des Certitudes – La Dernière Terre tome 2, par Magali Villeneuve
    LaDerniereTerre_Tome2_DesCertitudes
    L’accroche : Dans les Cinq Territoires, les saisons débutent un autre cycle et à nouveau, la Grande Relève en marquera l’amorce. Renvoyé vers son pays d’origine de façon arbitraire, Cahir, rongé par l’amertume et hanté par ses souvenirs, tente de retrouver sa place parmi les siens. Tandis que, dans la cité-capitale, l’on a préféré effacer toute trace du drame pour mieux l’oublier, certaines culpabilités, quoique silencieuses encore, commencent à peser lourd. Derrière les murs inébranlables de la tour du Nolath, l’Igilh reçoit un message glaçant en provenance des Plaines de Tilh. Il lui faut prendre une réelle décision. De celles qui, dépendantes d’un seul homme, peuvent déterminer pourtant le devenir de chacun.
    Pourquoi je veux le lire : Parce que j’avais déjà beaucoup apprécié le premier tome de cette saga. Parce que je n’ai que trop tardé à me plonger dans cette suite et y retrouver les personnages attachants et le style précis et sans lourdeur de Magali. Parce que de nombreux mystères n’ont pas trouvé leur réponse, et que je suis persuadé que de nouveaux vont se révéler…
  3. One of our Thursdays is missing, par Jasper Fforde
    one-of-our-thursdays-is-missing
    L’accroche : Dans le Monde des livres, la tension est à son comble entre le Roman Grivois et son voisin, la Littérature Féminine. Dernière chance d’éviter un conflit, les pourparlers de paix, auxquels Thursday doit participer. Or personne ne sait où elle est passée, et sans elle, les négociations courent à l’échec… Parallèlement, le commandant Red Herring confie à la Thursday de fiction, notoirement incompétente, le soin d’enquêter sur le naufrage de Meurtres sur le Hareng Saur, un roman qui s’est écrasé sur l’île de la Fiction. Elle s’aperçoit rapidement qu’il ne s’agit pas d’un accident, mais d’un attentat, et que la disparition de la vraie Thursday y serait associée… C’est ici que les ennuis commencent pour notre Thursday de fiction : poursuivie par les Hommes en Plaid, les gros bras au service du Conseil, malmenée par les personnages de son roman et par son dodo, elle ne peut compter que sur elle-même pour éviter une guerre fratricide et retrouver celle qu’elle admire tant…
    Pourquoi je veux le lire : Parce que j’adore cette série brillante d’ingéniosité et que cela fait trop longtemps que je repousse le moment de m’y consacrer de nouveau, avec une première tentative pour lire Jasper Fforde en VO… Parce qu’il faut que je lise un minimum en anglais pendant cet été (il y aura aussi des LDVELH dans la langue de Shakespeare dans la valise). Parce que One of our Thursdays is missing, ça sonne quand même vachement mieux que Le mystère du hareng saur
  4. La Zone du Dehors, par Alain Damasio
    damasio-zone-du-dehors
    L’accroche : 2084. Orwell est loin désormais. Le totalitarisme a pris les traits bonhommes de la social-démocratie. Souriez, vous êtes gérés ! Le citoyen ne s’opprime plus : il se fabrique. A la pâte à norme, au confort, au consensus. Copie qu’on forme, tout simplement. Au coeur de cette glu, un mouvement, une force de frappe, des fous : la Volte. Le Dehors est leur espace, subvertir leur seule arme. Emmenés par Capt, philosophe et stratège, le peintre Kamio et le fulgurant Slift que rien ne bloque ni ne borne, ils iront au bout de leur volution. En perdant beaucoup. En gagnant tout. Premier roman, ici réécrit, La Zone du Dehors est un livre de combat contre nos sociétés de contrôle. Celles que nos gouvernements, nos multinationales, nos technologies et nos médias nous tissent aux fibres, tranquillement. Avec notre plus complice consentement. Peut-être est-il temps d’apprendre à boxer chaos debout contre le swing de la norme?
    Pourquoi je veux le lire : Parce que La Horde du Contrevent est tout simplement une de mes grosses grosses claques de 2012, une pure expérience de lecture et une belle leçon d’écriture. Parce qu’il était déjà dans la liste 2013 et que je n’ai pas eu le temps de le lire.
  5. Pirates, par Michael Crichton
    pirates
    L’accroche : 1665. La Jamaïque est un poste avancé de Sa Très Gracieuse Majesté, une petite colonie perdue au milieu des immenses possessions de l’empire espagnol. Port Royal, capitale de l’île, un véritable coupe-gorge où se bousculent les tavernes, les rhumeries, et autres bordels, n’est pas un endroit où s’établir si l’on veut vivre centenaire. Quand ce ne sont pas les maladies tropicales, un poignard où une hache plantés dans votre dos peuvent interrompre votre vie à tout moment. Du point de vue du capitaine Edward Hunter, cependant … Lire la suite , la vie sur l’île est riche de promesses. Il faut juste s’y entendre un peu en matière de piraterie. Et savoir par exemple qu’au nom du roi Charles II d’Angleterre, sur tout galion mal défendu, l’or espagnol peut être saisi. Dans ces eaux, ceux qui possèdent l’or font la loi.
    A Port Royal, la nouvelle circule bientôt que El Trinidad, un navire regorgeant de trésors en provenance de la Nouvelle-Espagne, est à quai dans le port voisin de Matanceros. Cette possession espagnole réputée imprenable est gouvernée par le sanguinaire Cazalla, l’un des chefs militaires favoris du roi d’Espagne, Philippe IV. Hunter met rapidement sur pied une petite équipe qui aura la mission de s’infiltrer dans l’île ennemie pour s’emparer du galion espagnol. L’aventure sera plus périlleuse encore qu’on pouvait s’y attendre, et Hunter perdra plus d’un homme avant de devoir se rendre en personne sur les rivages de Matanceros, où la jungle et les canons de l’infanterie espagnole s’interposeront encore entre lui et El Trinidad.
    Avec l’aide de ses hommes et laissant quelques cadavres dans son sillage, Hunter parvient finalement à mettre la main sur le galion et échapper à l’impitoyable Cazalla, mais ses malheurs ne font que commencer.
    Pourquoi je veux le lire : Parce qu’un peu de easy reading ça fait du bien aussi. Parce que des pirates à la sauce hollywoodienne, c’est jamais mauvais pour l’inspiration. Parce que ça va me remettre un pied dans l’étrier pour commencer à cogiter sur une suite consistante à apporter à Par-delà l’Océan.
  6. Lone Wolf, par Joe Dever
    ls01L’accroche : Bah, c’est la saga Loup Solitaire, en intégrale… On se rappelle tous comment tout commença :
    Les Maîtres des Ténèbres ont attaqué le Monastère Kaï, dans lequel les jeunes Seigneurs tels que vous sont initiés a l’art de la guerre. Vous êtes le seul survivant de la bataille, et une mission capitale vous incombe désormais : avertir le Roi du Sommerlund que les Maîtres des Ténèbres ont décidé d’envahir le pays. Les ennemis qui ont juré votre perte feront tout pour vous empêcher de mobiliser l’aimée qui pourra repousser l’envahisseur.
    Pourquoi je veux le lire : Parce que grâce au Project Aon l’intégrale des 28 tomes de la saga sont accessibles (en anglais, en epub et en mobi) en téléchargement libre, légal et gratuit ! Certes ce ne sont pas les versions corrigées et augmentées de la réédition en cours en version originale, mais peu importe, puisque ce sont les Loup Solitaire de notre adolescence ! Les 28 aventures sont dans ma liseuse. De quoi m’éclater tout l’été avec un encombrement modéré.
  7. Night of the Necromancer, par Jonathan Green
    night-of-the-necromancerL’accroche : Après avoir combattu les forces des ténèbres pendant trois longues années, c’est l’esprit apaisé que vous rentrez à Valsinore. Pourtant, vous n’atteindrez jamais le château de vos ancêtres. Le guet-apens dans lequel vous venez de tomber vient en effet de vous laisser mort, au milieu du chemin. Mort ? Pas tout à fait cependant… Il va falloir accepter l’invraisemblable vérité : vous êtes devenu un spectre ! Aurez-vous la volonté nécessaire pour affronter le mal qui s’est emparé de Valsinore ? Pour réduire à néant les monstruosités dont vous n’auriez jamais soupçonné l’existence ? Pour vaincre, enfin, l’abominable Nécromancien aux pouvoirs sans limites ?
    Attention, vous ne disposez que d’une nuit pour parvenir à vos fins, si vous ne voulez pas subir un sort pire que la mort elle-même.
    Pourquoi je veux le lire : Parce que c’est un LDVELH parmi les meilleurs de ces dernières années. Parce que Jonathan Green a écrit de chouettes LDVELH et que j’ai adoré jouer à son Howl of the Werewolf. Parce que jouer un spectre, ça va être cool !
  8. Stormslayer, par Jonathan Green
    stormslayerL’accroche : Après des années de paix, le royaume du Femphry est de nouveau en proie au chaos. Mais cette fois, c’est la Nature elle-même qui semble vouloir le réduire à néant ! Ouragans, blizzards, inondations dévastent des régions entières, alors que d’autres subissent les pires sécheresses. Se pourrait-il qu’un esprit maléfique ait acquis l’invraisemblable pouvoir de déchaîner les éléments ? Vous avez combattu des créatures infernales, exterminé dragons et monstres de la pire espèce : votre réputation n’est plus à faire. Mais comment un aventurier, le plus intrépide soit-il, pourrait-il dompter le vent, l’eau et le feu ? Allez-vous oser relever ce défi et affronter les périls qui vous attendent dans l’Œil du Cyclone ?
    Pourquoi je veux le lire : Parce que c’est un des rares LDVELH, peut-être même le seul, à s’aventurer du côté du steampunk. Parce que, et je me répète, Jonathan Green a écrit de chouettes LDVELH et que j’ai adoré jouer à son Howl of the Werewolf. Parce que les illustrations m’ont parue extra quand je l’ai feuilleté.
  9. Waylander, par David Gemmel
    waylanderL’accroche : Le Roi de Drenaï a été assassiné. Une armée d’envahisseurs déferle sur le pays, avec pour mot d’ordre de tuer hommes, femmes et enfants. Mais tout espoir n’est pas perdu. Il repose sur les épaules de celui que la nation surnomme Waylander. Seul, il va s’aventurer en territoire nadir pour retrouver la célèbre Armure de Bronze, symbole de liberté.
    Mais peut-on faire confiance à ce Waylander ?…
    Après tout, c’est lui qui a assassiné le roi.
    Pourquoi je veux le lire : Parce que je suis dans une phase où j’ai envie de lire de la fantasy à capuche. Parce que j’ai lu très peu de Gemmel au final. En fait rien à part le trilogie Jon Shannow. Ce n’est pas faute d’avoir essayé pourtant. J’ai calé à deux reprises après quelques pages de Légende. Surement pas lu au bon moment pour entrer dedans. Là je vais retenter ma chance.
  10. Sur des Mers plus Ignorées, par Tim Powers
    sur-des-mers-plus-ignorees
    L’accroche : Fin du XVIIe siècle, dans le Nouveau Monde. Là seulement la magie continue de procurer la jeunesse éternelle, de ramener les morts à la semi-vie et de rendre fous d’horreur les rares Européens qui s’y aventurent ; tel ce père qui cherche à faire revivre sa femme dans le corps de sa fille…
    Voguant vers la plantation qui lui revient de droit, Chandagnac est capturé par des pirates et sera forcé de se joindre à eux. Pour sauver Beth des atroces pratiques magiques que son père s’apprête à lui faire subir, devra-t-il aussi s’initier aux fabuleuses puissances du vaudou et de ses loas ? mener une lutte sans merci contre les magiciens et les pirates, les loas et les bocors, les zombies, la folie et la mort ?
    Pourquoi je veux le lire : Parce que des pirates et du vaudou… ça ne vous rappelle rien ce cocktail ? Parce que la couverture de l’édition de Brage n’est pas hors-sujet comme celle de la version poche chez J’ai Lu que j’ai aussi dans ma bibliothèque. C’est culte et collecteur, alors la voici en bonus !
    sur-des-mers-plus-ignorees-tim-powers

Naturellement, il pourrait y avoir des modifications d’ici la fin de l’été, avec notamment des LDVELH qui risquent fortement de s’intercaler et de bousculer les projets établis pour le moment.

Et vous quelles lectures envisagez-vous pour cet été ?

Publicités

6 réflexions sur “Les 10 livres que vous aimeriez lire cet été ~ Été 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s