Début de relecture

J’ai commencé la semaine passée la relecture de La Larme Noire, étape préalable à sa réécriture. Je le savais, mais j’ai eu la confirmation qu’il y aurait un travail très lourd sur le texte. Il suffit de jeter un œil à mes tweets en direct de ma redécouverte des chapitres 1 et 2 :

On voit que c’est un sacré retour sur terre qui s’ensuit. Mais le recul est là, avec plusieurs années écoulées depuis l’écriture du début du roman. Beaucoup de pistes pour reprendre tout cela, le moderniser surtout et laisser de côté les influences trop prégnantes.

Et je ne peux résister à l’envie de livrer l’exemple de name dropping évoqué dans le dernier tweet ce-dessus :

Va falloir bosser dur, mais avec le plaisir d’aboutir ce récit qui le mérite vraiment !

Publicités

5 réflexions sur “Début de relecture

  1. Les syndromes sont communs à beaucoup de textes écrit il y a longtemps 🙂

    Courage, je suis moi aussi en plein dedans et les idées (trop nombreuses) qui naissent en cours de ré-écriture sont très prenantes. Faut faire attention à trouver l’équilibre entre ré-écriture et nouvelle histoire !

    J'aime

    • Tout à fait d’accord avec toi ! Sur certains passages, c’est une toute nouvelle histoire qui risque de se mettre en place. Le juste milieu entre le texte initial et ce qu’il va devenir sera difficile à trouver, mais je suis très heureux de me replonger dans ce texte ! 🙂
      Merci pour tes encouragements, et bon courage pour ta propre réécriture ! 😉

      J'aime

  2. J’approuve ce que dis Kith pour les mêmes raisons d’ailleurs :p Le pire, je crois, c’est de revenir tous les deux ou trois ans sur un vieux texte et systématiquement avoir l’impression qu’il est toujours aussi bancal que la première fois qu’on l’a relu… (parce que qu’entre temps on évolue et là, c’est le drame). Outre le fait que la relecture ouvre de nouveaux tiroirs qui développent de nouveaux pans entiers d’intrigue – au risque de gonfler considérablement le texte d’origine, ahem ahem – j’imagine qu’il faut aussi être capable de voir quand ces ajouts deviennent excessifs et qu’il vaut mieux garder ces bonnes idées pour un tout autre texte. Personnellement j’ai peur de ne pas avoir encore acquis cette sagesse :-/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s