Harry Potter and the Goblet of Fire

Revenons en arrière… Décembre 2005, retour de cinéma et mise en ligne de ce premier article sur la quatrième aventure du jeune sorcier à lunettes, dans sa version pour salles obscures. J’en disais tout le bien que j’ai pensé du film, sans avoir lu le roman.
Les mois se sont écoulés, ceux qui suivent ces Chroniques avec une régularité suffisante auront remarqué que pendant longtemps la couverture de cet opus est resté affiché dans mes lectures en cours, et finalement, après avoir repris tout ceci depuis la première page en août, j’en ai terminé avec ce quatirème volume. Mais au lieu de continuer à raconter ma vie passionnante de lecteur, je vais plutôt vous livrer mes impressions !
Pour commencer, je conserve mon avis sur le film, pris indépendamment de son côté adaptation, il s’agit d’un excellent divertissement, bien mené pour atteindre ce but. Et puis vient la comparaison inévitable avec le roman qui l’a inspiré. Il est indéniable que le livre est bien plus passionnant que le film et que le passage au grand écran a incontestablement perdu au change. Oubliés Sirius Black, les considérations sur les Elfes de maison, les cours avec Hagrid et autres passages réjouissants du roman. On y gagne certes une spectaculaire course poursuite avec un dragon… mais terriblement absente du roman ! Et Voldemort m’a bien plus impressionné sous la plume de Rowling que sous les traits de Ralph Fiennes. Mais passons…
Pour le roman à proprement parler, puisque c’est avant tout de lui dont je souhaitais discourir ici, l’ayant lu dans sa version originale, la première constatation est que l’écriture en est fluide, aisée à comprendre pour quelqu’un dont l’anglais est un peu rouillé, comme c’est mon cas. Une lecture plaisante, où j’ai retrouvé tous ses personnages qui m’étaient familier sur écran, mais qui ont pris une densité nouvelle au travers des descriptions de Rowling. Cette première rencontre avec son style me permet d’enfin comprendre l’engouement que sa saga a pu susciter à travers le monde lors des dernières années. Elle développe un excellent talent de conteuse, avec des petites subtilités bien sympa lors de la lecture en VO, comme la prise en compte des défauts de prononciation de l’anglais des français par exemple (ce qui m’a valu un grand éclat de rire lors de la première réplique de Fleur Delacour). Les dialogues sont bien menés, l’action distillée juste ce qu’il faut, la psychologie des personnages présente sans excès. Parmi les passages que je n’avais pas vus dans le film et qui m’ont particulièrement plu, je noterais par exemple le retour de Voldemort et son speech à ses Mangemorts restés fidèles. J’ai toujours appréciés ces moments où le Dark Evil One (DEO pour les intimes) révèle une part de son passé !
Bref, j’ai adoré lire ce roman, sans renier pour autant le plaisir que m’apportent les films. J’ose bien sûr à peine imaginer ce à quoi doit ressembler la lecture de l’Ordre du Phénix (dans laquelle je me lancerai sous peu, mais en Vf cette fois-ci, réservant ma prochaine lecture en VO pour le sixième tome, déjà sur mes étagères depuis que je l’ai trouvé pour une bouchée de pain lors d’un vide-grenier) tant le film a dû passer sous silence des tas d’intrigues secondaires, voire principales, lors de l’adaptation !
Et demain, si vous êtes sages et si je trouve le temps de concocter un article digne de ce nom, je vous parlerai un peu de notre virée parisienne expresse ce dimanche !

Publicités

2 réflexions sur “Harry Potter and the Goblet of Fire

  1. Tu es plus courageux que moi, je n’ai vu que deux films (lesquels je ne sais plus évidemment hé, hé) et deux jeux vidéos sur le thème faits aussi, mais pas encore lu un seul volume (fistonne le fait pour moi hé, hé)
    Donc, au programme après mon rattrapage de lectures diverses : mise à jour du cycle Potter… Pfff, sacré morceau qui m’attend !
    Bonne journée et désolée d’être un peu moins "locace"… je me suis faite bouffer par le temps depuis un bon moment

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s