Onze Racines (Les Forêts d’Opale – T.5)

Darko et ses trois compagnons poursuivent leur quête du sage shelmilis, qu’ils devraient trouver à Onze Racines, ainsi que le traceur rencontré dans la forêt au sud d’Emdor leur a indiqué. Ils traversent alors la jungle mardoze, dans l’espoir de trouver le village et le sage. Un chemin semé d’embuches…

Dans ce cinquième tome, beaucoup d’action, même si l’intrigue avance tout doucement. Darko rencontre son maître Yoda (ce qui donne lieu à un savoureux clin d’oeil au bondissant gnome verdâtre à grandes oreilles) et sa relation avec Tara évolue. Le style graphique de Pellet est toujours aussi fin, certains décors et certaines monstruosités sont vraiment formidables. Quant au scénario, Arleston assure comme à son habitude et nous délivre un récit qui reste passionnant, malgré l’impression de stagnation de ce tome. Un épisode de transition qui ouvre de nouvelles perspectives pour la suite de cette aventure palpitante, aux personnages attachants. 😉
Un seul regret : pas de Ghörg cette fois-ci…

Publicités

3 réflexions sur “Onze Racines (Les Forêts d’Opale – T.5)

  1. C’est sans doute une de mes BD favorites de Fantasy. Mais je l’ai toujours lu par truchement chez des amis. Cet opus pourrait peut-être me pousser à en faire collection.
    Le grand défaut, je trouve, mais ceci c’est en réalité pour la plupart des BD euros, c’est le rythme lent des parutions VS une histoire qui quoique intéressante ou carrément palpitante n’est pas prodigue de ses révélations. Une vraie souffrance, lol.
    Mais bon, je sens que je vais pourtant me laisser tenter. D’ailleurs ma prochaine acquisition certaine est le nouveau cycle chez Dargaud Long John Silver ^_^

    J'aime

  2. Uhh… les Forêts d’Opale… J’aime pas trop le graphisme… Le trait est fin et certaines bestioles ou plans larges sont sympa, mais je suis vraiment pas fan des visages, et je trouve que le tout a un manque de dynamisme vraiment regrettable pour une série comme ça. Ca doit venir du côté ligne claire trop classique, et aussi de la coloration froide. Mais j’ai remarqué qu’il y avait une évolution positive à travers les tomes. Alors faudrait que je chope ce 5e. Et puis bon, c’est une série bien sympa quand même niveau scénar.
    Pour le rythme de parution, c’est sûr que si on compare aux mangas, la bd européenne est un peu frustrante… J’ai d’ailleurs quelques séries qui attendent depuis des années un nouveau tome qui joue les Arlésiennes…

    J'aime

  3. Salut à toi Bald !!!

    Je ne connais pas trop les aventures, mais j’ai le Codex d’Opale à la maison, le hors série sur la présentation de cet univers, j’avais justement trouver le graphisme et cette introduction fort sympathique !!!

    Adû

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s