La Vénus Anatomique

France, 1752.
Après que son ouvrage L’Homme Machine ait été condamné et brûlé, Julien Offray de la Mettrie, philosophe et chirurgien, se retire à Saint-Malo. Mais son existence relativement paisible va être troublée par la venue du marquis de la Rothière, chargé de l’enroler de gré ou de force dans le Secret du Roi, les hommes de l’ombre qui s’occupent de la diplomatie souterraine de Louis XV.
Pourquoi la Mettrie est-il convoqué ? Qu’attend-on de lui ? Pourquoi l’associe-t-on à Fragonard l’anatomiste et Vaucanson la mécanicien ? Quel est ce mystérieux projet dont nul ne veut les entretenir et qui semble déchaîner les passions au point que leurs vies soient en danger constant ? Pourquoi les mousquetaires noirs, ainsi que la Chambre Ardente, puissant tribunal inquisiteur, s’attaquent-ils aux hommes et femmes engagés dans cette obscure affaire ?
Les réponses se trouvent peut-être en Prusse, à la cour de Frédéric II. Les trois savants se rendent finalement à Berlin, où se construit un mystérieux bâtiment qui les accueillera : le Panopticon.

Avec ce roman de Xavier Mauméjean, on entre de plein pied dans une uchronie de haute volée. Le style est enlevé, les dialogues savoureux. Empruntant la voix de la Mettrie pour narrer cette histoire, l’auteur nous guide à travers le formidable dédale scientifique du siècle des Lumières sur un ton chargé d’un humour qui fait mouche, où les traits d’esprit et le plaisir de jouer avec les mots sont les deux caractéristiques principales. On croisera tour à tour Casanova et Diderot, Louis XV et la Pompadour. On redécouvrira cette époque aux moeurs légères et quelque peu dépravées. On s’émerveillera devant les potentialités de la science à cette époque. A la fois récit d’une hypothétique aventure scientifique et réflexion sur l’appropriation des connaissances techniques par les sphères dirigeantes, ce roman est un petit bijou pour tous ceux qui, comme moi, aiment ces oeuvres reposant sur une base historique, mettant en scène des personnages ayant réellement existé, tout en réécrivant les faits à partir d’un point de divergence avec l’Histoire.
Dois-je préciser que si l’édition Mnémos du roman possède une quatrième de couverture de grande qualité, celle de la toute récente version poche est calamiteuse ? Peut-être que oui, pour vous éviter de faire comme moi l’erreur de la lire (elle révèle certains des éléments mystérieux du récit, dévoilé uniquement dans la seconde moitié du livre…). A force de me plaindre de ces résumés qui en disent trop (comme beaucoup de bandes-annonces au ciné), il faudrait que je me renseigne plus sur leur conception par les maisons d’éditions.
Mais je m’éloigne du sujet principal : ce roman est véritablement excellent, et démontre avec brio que Xavier Mauméjean est un auteur sur lequel la littérature fantastique française peut compter pour assurer son renouveau dans les années à venir !

Publicités

Une réflexion sur “La Vénus Anatomique

  1. Parution en Poche de la Vénus anatomique de Xavier Meauméjean.
    Un conte philosophique étrange, écrit sous la forme des mémoires d’un savant du XVIII° siècle, qui rappelle le style steampunk.
    Au fil de cette curieuse balade pleine d’esprit, on a toutes les occasions de s’instruire en croisant Diderot, Vaucanson et son canard qui crotte (sic, c’est historique), le chevalier d’Eon, Casanova, Louis XV, sa Pompadour, et bien d’autres encore.
    Une équipe de savants est chargée de créer un androïde dans une sorte de concours des Lumières.
    Mais l’Europe est à la veille de grands bouleversements : les Lumières vacillent, tremblotent et ont encore bien du mal à percer les ténèbres.
    On est un peu à la croisée des chemins entre la SF de Jules Verne, les mousquetaires de Dumas (la première partie du bouquin à Paris), le docteur Frankenstein de Mary Shelley et les contes philosophiques de Wells ou Orwell (la seconde partie, dans un Berlin très sombre).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s