Nicolas Eymerich, Inquisiteur

Il y a une bonne année de cela, je devais vous parler de cette excellente série créée par Valerio Evangelisti. Actuellement, six volumes sur les huit ont été traduits et cinq sont disponibles au format poche.



Nicolas Eymerich, Grand Inquisiteur du Royaume d’Aragon au XIVe siècle, mène pour le compte de l’Eglise diverses enquêtes visant à débusquer les hérésies partout où elles se trouvent. Face aux intrigues qui éprouvent jusqu’à ses convictions, Nicolas Eymerich ne peut compter que sur sa foi et sa stricte discipline. Ne supportant pas le contact de ses semblables, il sait se montrer désagréable envers ses alliés et implacable avec ses adversaires. Il affrontera complots diaboliques et phénomènes surnaturels, n’hésitant pas à employer les méthodes les plus extrêmes pour parvenir à ses fins.

Valerio Evangelisti nous livre un ensemble de récit tenant aussi bien du roman policier à la sauce médiévale, que de la science fiction. en général, chaque intrigue est déclinée parallèlement sur trois époques : le passé, à travers les enquêtes de Nicolas Eymerich, le présent, et un futur peu radieux. Les sociétés secrètes se transportent au travers de l’espace et du temps, et les mystères trouvent leurs réponses dans les diverses époques présentées. Au fil des romans, les intrigues deviennent plus complexes et l’auteur maîtrise savamment son style et sa science du récit pour nous emporter au coeur de ces histoires à trois temps.

Personnage historique, auteur du Manuel de l’Inquisiteur, Nicolas Eymerich est ici empreint d’une misanthropie profonde et d’un terrible dégoût pour ses semblables. Un anti-héros cynique, au caractère presque déplaisant, qui n’hésite pas à humilier ses adversaires pour obtenir ce qu’il veut, mais qui est finalement attachant. Des personnages avec une âme aussi noire, bien que guidée par une foi indéfectible, sont si rares, qu’il serait dommage de passer à côté des enquêtes d’Eymerich si vous appréciez les atmosphères mystérieuses, reposant sur un fond historique, et teintées de science fiction.

Publicités

4 réflexions sur “Nicolas Eymerich, Inquisiteur

  1. Ah ! Enfin on est d’acord ! Euh… sauf peut-être pour les convictions politiques de l’auteur (à moins qu’on ne pense pas à la même chose ou que tu sois ironique ! )

    J'aime

  2. Ca m’a l’air vraiment intéressant. Le terme ‘inquisition’ m’a fait pensé à un mahwa (PRIEST) où le héros est aussi un genre de prêtre aux méthodes peu orthodoxes

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s