Le Temps de l’Accomplissement (Le Sablier de Mû – Livre 1)

Lorsque les certitudes humaines rejoignent la lassitude d’un Immortel, c’est l’équilibre de toute une terre qui est menacé : le Sablier de Mû a été retourné et l’Umvah est de retour, séparé de son âme.
Au cœur de ce bouleversement, un être à nul autre semblable, à nul autre comparable : Daros.
Il devra comprendre et assumer sa dualité d’humanité et de ténèbres. Mais les choix possibles pour cet homme qui commande au vent, cet Immortel fragile et privé de mémoire se réduisent alors même que se tissent sur Mû des alliances et des intérêts divergents.
Les dés sont jetés, la guerre est déclarée, les dragons éthérés attendent. Le destin de Mû va se jouer, sous l’œil inflexible de la Nuit…

Premier roman de M.H. Essling. Première publication pour la jeune maison d’édition 5ème Saison. D’emblée, on est frappé par la qualité avec laquelle l’ouvrage est présenté. Que ce soit la couverture, ou la mise en page, l’ensemble est très soigné.
Quant au récit à proprement parler, on est une fois de plus surpris. Déjà par le style, empreint de métaphores évocatrices, flirtant avec la prose poétique par moment. La narration se veut parfois proche du conte, avec des formules récurrentes comme "à nul autre semblable, à nul autre comparable", qui semble être le leitmotiv de ce Temps de l’Accomplissement. Le tout donne une impression de vision cinématographique formidable et originale, qui dynamise la narration.
La structure du récit est elle-même quelque peu surprenante. Pendant une bonne partie du roman, on suit l’évolution des divers protagonistes, séparément, même si on sait leur rencontre inévitable. Chaque chapitre est séparé du suivant par de courtes scénettes au royaume de la Nuit, et l’on suit une autre vision des événements à travers ses yeux, son fidèle serviteur nain (attachant et hilarant) à ses côtés.
C’est avant tout une quête initiatique, celle de Daros, à la recherche de sa véritable nature. Le récit est tour à tour émouvant, violent, parfois drôle, mais chaque instant tend vers le paroxysme final, vers le Temps de l’Accomplissement, dans un crescendo ténébreux.
De l’originalité certes dans ce premier roman, mais on déplorera néanmoins le côté "tout puissant" de Daros, qui l’éloigne quelque peu de nous. Rien ne semble pouvoir l’atteindre, du moins physiquement. Heureusement, la fragilité dont peut faire preuve son âme lui confère une touche d’humanité salutaire. Le style est quelque fois maladroit, par un soucis de précision exacerbée, mais cela ne nuit en rien au plaisir de la lecture.
Ce Temps de l’Accomplissement apparaît donc comme un excellent premier roman, qui pose les bases d’une trilogie plus proche de la dark fantasy, que de l’heroic fantasy. Le second Livre, La Guerre des Immortels, devrait paraître au dernier trimestre 2006. Je l’attends déjà avec impatience, après cette entrée en matière enthousiasmante !

Publicités

Une réflexion sur “Le Temps de l’Accomplissement (Le Sablier de Mû – Livre 1)

  1. Il me semble que c’est AcerB qui a fait l’illu , non? Je trouve cette harmonie colorée très attrayante, du genre qui attire bien l’oeil dans un rayon. Ils iront loin ces petits…
    Super critique, comme toujours Bald, t’es un as de l’incitation à lire!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s