Pot-pourri poétique… (part 2)

Même principe que dans l’article précédent

Enfin je vois ces mondes si souvent contés,
Jamais observés, où vivent les créatures
Fantastiques peuplant nos songes de nature
Pour nous rappeler leur histoire avec bonté.


Tout baigne dans une douce lueur bleutée.
Jamais je ne suis venu en ce lieu des contrées.
Une caverne aux proportions démesurées.
Je sais que le songe ne fait que commencer.

J’avance au cœur d’une cathédrale cachée
Où des saphirs diffusent leur lumière azurée
Emplissant cette nef minérale de clarté,
Onde céruléenne aux reflets mordoré.



Songe ( la Malédiction d’Eparatoïs )

Une fois encore, je joignait les Contrées.
Mon voyage onirique me fit rencontrer
Des Rêveurs encore novices qui cherchaient
Une cité que moi-même je recherchais.

Il n’avait pas d’Alias, ils étaient inconnus,
Ils n’étaient personne.


Death – a Fate

Last night, I saw a star dying in the dark sky.
Why should they die ?
Last day, I saw a man dying with a sad eye.
Why shall we die ?



La Dame à la Flûte.

Les montagnes qui enserraient la cité noire
Furent les premières conscientes de la fin
Prochaine de Thälionk, au cœur de leurs mâchoires.
Elles tremblèrent de peur face à leur destin.

Elles ressentirent le fluide maléfique
Auquel donnaient les prophéties les plus anciennes
Le nom de Ténèbres, ou Néant, horrifique
Géniteur des viles Ombres nécromanciennes.


My loneliness is killing me
My happiness is nothing but a dream
My passion is toturing me
And in the deep silence I scream



Je ne peux t’offrir que mon coeur et mon âme,
Pour l’éternité dont tu fais brûler la flamme,
Mais qui dans un soupir de désespoir s’éteint.


Un vent froid. Glacial. La tempête souffle, s’enfle.
Du coeur des glaciers monte une plainte funeste,
Celle des moraines emportées en un geste,
S’allant briser sur les éperons qui se renflent.



Voilà donc tous ces vers sans avenir, toutes ces bribes de poèmes sans conclusion… Mais qui sait… rien n’est jamais définitif !!!

Publicités

8 réflexions sur “Pot-pourri poétique… (part 2)

  1. Mouarf, "My loneliness is killing me"…Très marrant de le voir ressortir celui-ci :-DEt j’aime beaucoup moi aussi le "Death – a Fate". Je me le mettrai bien en épitaphe tiens ;-)Happy new year à vous deux !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s