Corpse Bride

Exercice périlleux pour moi que la critique d’un film vu au cinéma. En effet, j’aime me replonger dans l’oeuvre que je commente au fur et à mesure de mon écriture, pour en rester imprégné. Soyez donc indulgents si le résultat ne vous paraît que peu probant…

Le point de départ de l’histoire est simple : Victor doit épouser Victoria, mais se retrouve par un concours de circonstances marié à Emily… une morte.
Et là, nous voici découvrant le monde des morts, un monde absolument pas triste, avec une atmosphère m’évoquant instantanément le cultissime Grim Fandango de Lucas Arts (un des jeux d’aventure les plus savoureux sur PC !!!).
Visuellement, c’est un quasi sans faute, on est émerveillé de la première à la dernière image. L’apparition de la mariée défunte (superbe Emily !!!) demeurera à mes yeux comme une grande scène de Cinéma, magnifique, envoûtante et terrifiante en même temps. D’innombrables trouvailles visuelles, dans les situations, dans les répliques rendent le film savoureux. Avec de vrais bijoux d’humour (noir bien sûr !).
J’aurais tant de superlatifs à appliquer à ce film, que la suite de cette chronique me paraît presque paradoxale… En effet, j’en suis sorti avec une impression de trop peu. Malgré toutes les qualités indéniables de ce film, il lui manque quelque chose. Les chansons manquent peut-être de profondeur, d’émotion. Un dynamisme un peu trop absent. Une sensation d’inertie à certain moment. Le fait de garder en tête l’indétrônable chef d’oeuvre de l’animation qu’est L’étrange Noël de Mister Jack, revu ces derniers jours, durant tout le temps de ces Noces funèbres… Car malgré tout, on en demeure très loin… La puissance, le charisme de Jack font cruellement défaut à ce Victor, certes très expressif, mais à qui il manque une petite touche supplémentaire… Et si la féerie est omniprésente une fois de plus, elle est purement dans les images, et un peu moins dans les chants (la complainte de Sally est tellement vibrante d’émotion !).

Mais je ne boude pas mon plaisir. J’ai été émerveillé, j’ai ri de bon coeur à plusieurs reprises, j’ai adoré, j’en redemande et j’ai hâte d’en avoir le dvd pour le voir et le revoir, en VO, en VF, c’est tellement esthétique et fantastique !!!


Publicités

5 réflexions sur “Corpse Bride

  1. C’est bien ce que j’avais également lu dans d’autres critiques, il n’égale pas « L’étrange Noël de Mr.Jack » mais alors je suis terriblement impatiente de pouvoir aller voir ce film ! 😀 Finalement tu t’en sors pas si mal pour écrire des citiques de film :p

    J'aime

  2. Je suis assez en accord avec ta critique. J’aime l’humour mordant de ce film, tout en restant sur ma faim. Peut-être dû au charme un peu éclipsé par les gros plan et par le type d’univers vu comme à travers une loupe.

    Je confirme Zordar, que Baldwulf est aussi un bon cuisinier, enfin pour ses spécialités 😉

    J'aime

  3. Moi aussi, j’ai été le voir, et j’ai été émerveillée. Je l’ai préfèré à « Nightmare Before Christmast », bien qu’il ne durait qu’1h15, j’ai eu l’impression qu’il durait plus longtemps, sans pour autant m’ennuyer, loin de là. D’ailleurs, je comptais faire aussi un article sur « les noces funèbres », j’aimerai bien le voir en Vo également…

    J'aime

  4. Hello, j’ai trimé toute la journée sur ma page, alors je viens m’aérer… je suis aussi acquise à Tim Burton (SAUF le remake atroce de la Planète des Singes), et j’irai voir les Noces… j’en suis même très impatiente ! En attendant, j’irai peut-être voir « Collision » (rien à voir mais le thème m’accroche mais je n’aime pas trop l’acteur principal…).

    J'aime

  5. Tout à fait d’accord avec ta critique, un grand moment de plaisir, un renversement des lieux communs, l’au-delà plus coloré, plus drôle, plus attirant, en un mot plus vif que les ridicules pantomimes du monde des vivants. Pour Victor, je crois que ça tient au tempérament mélancolique du jeune homme étranger à un monde auquel il s’oppose par ses étourderies et ses actes manqués (violence du feu au moment de la répétition du mariage-j’en dis pas plus pour ceux qui n’ont pas vu-), il est avant tout passif, ce n’est pas un personnage attirant de prime abord, d’ailleurs on lui en veut presque du coup qu’il fait à Emily bien plus émouvante et séduisante que Victoria, mais sans lui pas de conte, son « mariage » et ce qui s’en suit reprend le mythe d’Eros contre Thanatos, la pulsion de mort si séduisante qui s’oppose à la pulsion érotique non assumée au moment de l’hymen.
    Et je suis d’accord on reste un peu sur une impression d’inachevé, au-delà du « c’est trop bon Tim, pourquoi tu nous en a pas mis un peu plus », c’est un peu comme si Burton s’était bridé pour rester dans un cadre grand public, pour que la morale reste sauve, il manque quelque chose… J’ai mon idée là-dessus, mais à chacun de trouver son quart d’heure manquant 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s